Accéder au contenu principal

Cette grippe, quelle peste !





Remède contre la peste.
Il faut un pot d'eau de vie
Une pinte de vin d'Espaigne
Une livre de sucre
Une onse de canelle
Un sous de cloud de giroufle
Il faut mettre tout ensemble a bon feu bouillir viron un car d'heure ensemble et en prendre ...le matin plein une couiller abouche on peut aller par tout sans péril


Led (Le dit) remède m'a esté enseignépar M Jacob Crosnier escuyer de la ville de Rouen cejourd'huy 15 apvril 1659




Vinaigre des quatre voleurs.

Préparation : 1 litre de vinaigre de pommes, 20 g de chaque plante séchée suivante : absinthe, lavande, menthe, romarin, sauge, rue et 3g de cannelle en poudre, 3 g de poudre de clous de girofle, 3 g de muscade râpée, 3 gousses d'ail, 20 g d'acide citrique, 5 g de camphre ; mélanger tous les ingrédients, laisser macérer 2 semaines (oui je suis d'accord c'est un peu long...), filtrer et mettre en bouteille.


Imprégner une éponge et la porter devant la bouche, et qui est censé protéger de la contagion.


Et si l'épidémie s'éloigne, surtout ne jetez rien, ça sert à.... tout ;-)



Remède des trois adverbes.


Cito, longe fuegas et tarde redeas ......



Et emmène un bon bouquin !

-----

Ici, jusque là, tout va bien, pourtant on a un temps d'cochon !


Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

Commentaires

  1. Bonjour Sylvain et bienvenue ! C'est pas sorcier, la paranoIa n'étant rien d'autre qu'une psychose ordinaire, l'un ne va pas sans l'autre. C'est pourquoi virus ou pas, il est bon, de temps en temps de tirer sur la prise de l'internet, voire même d'aller couper l'alimentation au compteur ;-)... Bref de donner un coup d'balai, pour éviter de travailler du chapeau. ça fait un bien fou de s'apercevoir au retour qu'on a oublié de trembler pour la dernière catastrophe à la mode. Je pars vite en visite sur ton blog, peut-être pas si loin ? Et toi n'hésite pas à revenir même tard nous lire...

    RépondreSupprimer
  2. ...coulent les maux ou cool les mots, ou encore coulent les mots et cool les maux... C'est du pareil au même. Quand je pense que la simple grippe tuent des millers de gens tous les ans sans qu'on en parle...

    RépondreSupprimer
  3. La grippe ordinaire, c'est 6000 morts par an en France.
    1918 : Grippe espagnole (H1N1)20 millions de morts, un milliard de malades.
    1957 : Grippe asiatique 98000 morts aux USA
    1968 : Grippe de Hong Kong (H2N2) 18000 morts en France.

    RépondreSupprimer
  4. Il ne faut pas confondre état grippal et vraie grippe. En 1969 mon père a eu la grippe de Hong Kong, il est resté 3 jours avec une fièvre de 40°, pendant 1 semaine il n'a prit aucune nourriture seulement de l'eau.Pendant 3 semaines il a subit une grande fatigue et des courbatures douloureuses. Quant à moi je dois dire que dans toute ma vie je n'ai jamais eu une vraie grippe, des états grippaux, oui....

    RépondreSupprimer
  5. Tu as raison Canotte, je l'ai eue une fois la vraie grippe "banale" et je m'en souviens encore !

    RépondreSupprimer
  6. ah ce vinaigre des 4 voleurs, en a t il fait couler de l'encre.
    en fait il pourrait encore servir de nos jours avec seulement quelques plantes : thym, romarin,sauge et ail.
    Ces quatre plantes sont des plantes miraculeuses
    le thym est un désinfectant naturel, le romarin est un excellent fortifiant, la sauge empêcherait l'homme de mourir selon Pline qui rappelons le est mort ...quand a l'ail c'est un stimulant cardiaque. Et on en a besoin en cas d'épidémie car on fatigue!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

C'est la Saint Valentin !

Bonne fête aux amoureux ! Qui a dit ? L'amour c'est comme au restaurant, dès qu'on est servi on regarde dans l'assiette de l'autre Sacha Guitry bien sur ! On est au troisième siècle après JC, Claude 2 médaille d'or des tyrans, peine à recruter de la chair à canon, les p'tits gars de la troupe préfèrent manifestement rester auprès de leur belle. On ne badine pas avec la guerre, Claude interdit le mariage. Mais dans le secret Valentin le prêtre continue à célébrer les unions, il sera arrêté et bien sur exécuté ! Même les tyrans sont mortels, Claude laissera la place et Valentin sera canonisé et les amoureux pourront s'envoyer.... des flêches tranquilles ! Autre version classée X : Au temps de fêtes païennes, on organisait un p'tit marathon sado-maso, les courses de Luparques, on se courait après tout nu, on fouettait les filles et on se servait l'amoureuse de son choix. Les autorités chrétiennes de l'époque ont souhaité faire un

La moustache - Maupassant 1883.

Si, comme moi, vous aimez Maupassant, écoutez France Culture  cette semaine et vous comprendrez mieux pourquoi. Maupassant les contes grivois par Eric Bordas Aujourd'hui Maupassant fait parler une fille :  la Moustache de l'érotique à l'identité française... Ma chère Lucie, rien de nouveau. Nous vivons dans le salon en regardant tomber la pluie. On ne peut guère sortir par ces temps affreux; alors nous jouons la comédie. Qu'elles sont bêtes, ô ma chérie, les pièces de salon du répertoire actuel. Tout y est forcé, grossier, lourd. Les plaisanteries portent à la façon des boulets de canon, en cassant tout. Pas d'esprit, pas de naturel, pas de bonne humeur, aucune élégance. Ces hommes de lettres, vraiment, ne savent rien du monde. Ils ignorent tout à fait comment on pense et comment on parle chez nous. Je leur permettrais parfaitement de mépriser nos usages, nos conventions et nos manières, mais je ne leur permets point de ne les pas connaître. Pour être fin

Journée mondiale du Rangement de Bureau. Echo à la Gazette !

ça tombe bien, il est bien rangé ! Tout ce qui est dessus est indispensable : Le bloc indispensable le bloc, c'est le troisième écran, le support sur lequel "j'imprime" le mieux Deux écrans : ça c'est nouveau et c'est pratique, bon ici ça rame un peu de temps en temps... Pas de chat, mais une souris. La radio, je l'éteins maintenant sinon je me perds. Le bouddha, celui de l'amour et aucun autre. Le canard d'hier, Lulu s'la pète dans Centre Presse. Les vieux bouquins, sans quoi je suis peu de chose. Les binocles, sans quoi je ne suis plus rien. L'étagère à coté, avec mes indispensables. Le classeur commercial, gris, pas de fantaisie. Le café, forcément. Le p'tit tabouret pour les pieds, enfin pour les jambes. Un bon fauteuil, moderne hélas mais confortable. Allez je m'y remets... Et chez vous le bureau ?  Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !