Accéder au contenu principal

C'est la Saint Valentin !

Bonne fête aux amoureux !
Qui a dit ?
L'amour c'est comme au restaurant, dès qu'on est servi on regarde dans l'assiette de l'autre
Sacha Guitry bien sur !

On est au troisième siècle après JC, Claude 2 médaille d'or des tyrans, peine à recruter de la chair à canon, les p'tits gars de la troupe préfèrent manifestement rester auprès de leur belle. On ne badine pas avec la guerre, Claude interdit le mariage. Mais dans le secret Valentin le prêtre continue à célébrer les unions, il sera arrêté et bien sur exécuté ! Même les tyrans sont mortels, Claude laissera la place et Valentin sera canonisé et les amoureux pourront s'envoyer.... des flêches tranquilles !

Autre version classée X : Au temps de fêtes païennes, on organisait un p'tit marathon sado-maso, les courses de Luparques, on se courait après tout nu, on fouettait les filles et on se servait l'amoureuse de son choix. Les autorités chrétiennes de l'époque ont souhaité faire un peu de ménage, et nous ont inventé la Saint Valentin nettement plus politiquement correcte

Version Ecolo : c'est le 14 Février pile qu'on entend roucouler les oiseaux et ça donne des idées aux tourtereaux !

Faites des Amoureux !!!!
Moi j'ai fait ça il y a 24 ans avec ma belle Camille seconde de mon bouquet de six !!!
Bonne fête et Joyeux Anniversaire Camille !

Commentaires

  1. Quel beau bébé c'était, cette deuxième fleur du bouquet ! On souhaite un très bon anniversaire à Camille, alors.

    RépondreSupprimer
  2. Un regard dans le rétroviseur du temps... vive Valentin et bises à Lulu .

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Journée mondiale du Rangement de Bureau. Echo à la Gazette !

ça tombe bien, il est bien rangé ! Tout ce qui est dessus est indispensable : Le bloc indispensable le bloc, c'est le troisième écran, le support sur lequel "j'imprime" le mieux Deux écrans : ça c'est nouveau et c'est pratique, bon ici ça rame un peu de temps en temps... Pas de chat, mais une souris. La radio, je l'éteins maintenant sinon je me perds. Le bouddha, celui de l'amour et aucun autre. Le canard d'hier, Lulu s'la pète dans Centre Presse. Les vieux bouquins, sans quoi je suis peu de chose. Les binocles, sans quoi je ne suis plus rien. L'étagère à coté, avec mes indispensables. Le classeur commercial, gris, pas de fantaisie. Le café, forcément. Le p'tit tabouret pour les pieds, enfin pour les jambes. Un bon fauteuil, moderne hélas mais confortable. Allez je m'y remets... Et chez vous le bureau ?  Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

Plaid pour l'hiver.

Article de 2009, republié en 2020, il n'y a plus de chat à la maison, mais le plaid n'a pa pris une ride.  Je ne sais pas regarder la télé sans rien faire. Avant je brodais, maintenant je tricote. Des p'tits carrés en mohair de chez Phildar, de toutes les couleurs, quand j'en ai trente (6x5), je les assemble au crochet pour en faire une douillette couverture pour les longues soirées d'hiver au coin du feu. On pourrait croire que je regarde beaucoup la télé, en fait je tricote vite, j'ai appris quand j'étais p'tite. Si Canal Chose maintient mon éveil, il me faut un film ou une demie soirée électorale par carré. On peut décliner les couvertures dans tous les styles, en rose et gris c'était le cru 2007, de toutes les couleurs pour 2008 en fonction des promos. Les carrés qui restent servent à faire des doudous à mes BB chats, ils partent avec et certains y sont très attachés ;-) La Kid Mohair se tricote avec des aiguilles de 4 mais j'ut

Un mois de leçons de morale à Coussay-les-Bois - 1948.

Morale à l'école ou pas ?  C'est en flânant dans ma bibliothèque, à la recherche d'un vieil ouvrage que j'ai retrouvé le cahier de Michel Merle, élève en 1948 de l'école de Coussay-les-Bois.  Je l'avais recueilli en même temps que celui de Paulette.  Dans celui-ci il est question de morale.  Le sujet revient à l'ordre du jour. A partir de ses propres souvenirs et de plus en plus à partir de ceux des anciens, chacun en parle avec nostalgie ou passéisme.  A Coussay-les-Bois en 1948, on va à l'école le samedi matin, on se repose le jeudi. Et la journée commence par une phrase de morale.  Quelle morale dans cette petite école de la République ?  Ce petit cahier d'école nous en donne la leçon, à travers les phrases recopiées par un petit garçon de CM1 ou CM2. La guerre est finie, l'enfance est à protéger, l'école est une chance, l'instituteur un père, l'amitié solide se battit dans les cours de récréation, on espère q