mardi 5 mai 2009

Le Broyé du Poitou.



Le Broyé est le gâteau du Poitou par excellence. Galette campagnarde sans prétention, on en a toujours à la maison et on le sert aussi pour les vendanges, les battages, mais aussi les mariages. A cette occasion on fait alors de petites galettes de 10cm de diamètre que le curé bénit et qui sont distribuées aux invités.

Avec les temps modernes et les traditions qui s'perdent, et les filles qui ne font plus la popotte, le broyé faillit bien disparaître. Heureusement en 1976, Brigitte Arnau-Boué, crée son entreprise, retrouve la recette de son arrière grand-père, celle de Tante Simone et voilà Goulibeur qui envoie le broyé au supermarché, de retour pour le goûter des drôles, avec une p'tite barre de chocolat...

Mais c'est si simple à faire !




Il faut : 500g de farine, 250g de sucre, 250g de beurre mou, un peu de sel.

Mélangez tous les ingrédients et travaillez bien la pâte.

Si vous avez la chance de tenir de votre mémé poitevine, un superbe moule à broyé comme celui-ci, bientôt centenaire puisqu'elle l'a probablement eu pour ses noces en 1919, et bien vous le beurrez soigneusement et vous y étalez la pâte.

Des p'tites décos à la fourchette, pour faire joli et un p'tit badigeonnage au jaune d'oeuf.

Enfournez à 180° ou Th7 pendant 30 minutes.








Et voilà l'travail au bout de 35 minutes... ;-(


Attention cette galette délicieuse ne se coupe pas, elle se casse avec le poing et on en mange les morceaux inégaux, c'est comme ça et pas autrement. Elle se garde plusieurs jours dans une jolie boite en fer.


Certains ajoutent un peu de miel à la préparation, d'autres de l'eau de vie ou de la fleur d'oranger, Goulibeur y met un oeuf entier, ce qui le rend bien plus moelleux, mais ici les mémés n'en mettent pas.
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

Voilà quand c'est Loulou qui surveille la cuisson c'est parfait ! Prendre une jolie boite collector assez grande.

Et broyez le broyé en morceaux pas trop p'tits parce que c'est un régal. Celui-là était parfait, et nous lui avions mis un p'tit oeuf, ici maintenant c'est comme ça qu'on le préfère !

Pour Odile et tous : Diamètre du moule 30cm et hauteur 2cm.

18 commentaires:

  1. Les effluves de ta glycine sont remontées jusqu'à moi, les rumeurs de grippe s'agrippent, mais se sont les mots qui se collent à moi, les maux aussi d'ailleurs, mes rhumatismes sont là pour me rappeller que je suis en vie. Et la vie me donne faim, une fin de vie dévorante, à me broyer l'estomac, mon estomac qui broierait bien un broyé, je crois que je vais en faire un, car en fait je finirais par broyer du noir....ouf je m'en suis sortie !
    Merci Lulu sorcière au grand coeur pour cette recette de famille.

    RépondreSupprimer
  2. Canotte, ce matin tu as la pêche ;-) Bravo !! Alors si tu te lances, on vient d'en faire trois fois de suite pour bien évaluer les différences. Avec un p'tit soupçon d'eau la pâte se lie mieux et est plus facile à étaler. Avec un oeuf ( nous avons pris le plus petit de la plus petite poule), ça change beaucoup car c'est nettement plus moelleux et donc bien plus proche du Broyé Goulibeur que l'on achète dans le commerce. Surtout, surtout, il ne faut pas le laisser cuire trop longtemps...

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Lulu, tu nous gâtes pour ton retour, une recette tout aussi originale que son nom à tout casser ! Ca tombe bien, je dois aller chez des amis pour une soirée à thème, où chacun doit apporter un plat en relation avec un titre de film ou sa personnalité (je commençais vraiment à sécher car il faut mimer !). C'est génial, avec ton broyé, je vais même pouvoir cumuler, car une fois que j'aurai aiguisé mes poings pour me la jouer façon "fureur du dragon", on verra bien que derrière le colibri sa cache en outre la bête à flamme(s) ! Qui verse eau, en outre, tu vois ce que ça donne ! Bon retour, Lulu, merci pour le muguet et tout et tout. A bientôt !

    RépondreSupprimer
  4. Génial Colibri, je compte sur toi pour nous raconter ça !

    RépondreSupprimer
  5. Bon comme je sais que Colibri, Henriette, Canotte et Marie France passent, j'ai voulu cet après-midi faire un p'tit plus en photographiant le broyé broyé dans sa jolie boite en fer... Ben j'suis arrivée trop tard ;-( Ce sera pour la prochaine fois !

    RépondreSupprimer
  6. Hum ça m'a l'air bien appétissant ! Le moule à broyé, c'est comme un moule à tarte ? Il est plus haut ? J'essayerai un broyé ce week-end :-))

    RépondreSupprimer
  7. Allez, avant la trève du WE, les dernières précisions, diamètre du moule 30cm, donc pas p'tit, hauteur 2cm. L'ajout d'un p'tit oeuf entier fait ici l'unanimité.
    Bon appétit !

    RépondreSupprimer
  8. Merci Lulu pour les précisions ! Il est magnifique ce gâteau dans sa boîte. Bon, on n'a plus qu'à essayer alors...

    RépondreSupprimer
  9. je trouve le temps de venir faire un ptit tour ici en passant par le Pont du 8 mai...
    Moi aussi,j'adore le Broyé en bonne 2-Sèvrienne d'origine. Et ma mamie m'a donné le même moule, mais je croyais que c'était un moule à tarte ? Quelle est la différence entre les 2 ?
    Nadine
    PS Chuis épatée par la boîte à couture. Moi j'ai une vieille travailleuse pleine des souvenirs d'une dame Lucie qui a trempé ses mains maintes fois dans sa belle travailleuse avant que ses héritiers décident de la déposer dans une brocante, pleine... Et je l'ai embarquée avec émotion dans ma maison.
    J'attends avec une autre émotion le moment où ma grand-mère de 89 ans me lèguera la sienne... Et j'espère honorer le savoir-faire et la patience de ces femmes-là !
    et dire qu'on a supprimé la couture des cours de collège, c'est-y pas une honte ça?

    RépondreSupprimer
  10. Moi aussi Nadine, je pensais que c'était un moule à tarte, c'est une vieille dame qui m'a affirmé qu'il s'agissait d'un moule à broyé. Le rebord est nettement moins haut que celui d'un moule à tarte, sinon il n'y a pas beaucoup de différence. Mais ce n'est pas un moule à tarte, elle est formelle.
    J'ai le dé et le mètre de ma grand-mère, alors toute la travailleuse quel trésor !!! Heureusement que les dames Lucie et les Jeanne Gallais trouvent encore à se faire adopter ! ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Bon, alors je suis riche d'un moule à broyé, chic !!! effectivement, le rebord est moins haut, mais faut être spécialiste de la question.
    Je viens à l'instant de discuter avec ma grand-mère au téléphone, elle me donne aussi sa vieille machine Singer, la noire super sexy sur la table en bois avec des dessins dorés, elle est pas belle la vie ??
    savoir que des morceaux de son histoire vont continuer à vivre chez les petites branches de l'arbre doit l'aider à dire au revoir à sa maison, je suppose... Et moi, ça me fait du bien d'entretenir et de restaurer les souvenirs.
    Nadine

    RépondreSupprimer
  12. Ah bas le broyé du poitou je connais bien, ma grand-mère étant de Poitiers, c'est notre galette favorite !!!!!
    Bisous
    mélanie

    RépondreSupprimer
  13. Bon alors je suis la honte du blog, parce que chez moi il était un peu raté... Très bon quand même puisqu'il n'en est pas resté. Mais pas beau au point de figurer sur une photo même dans une belle boite en fer ancienne :-((( Il était trop "sableux", friable, tenait mal. Je n'ai pas mis d'oeuf (j'avais pas lu jusqu'au bout !!) dans la pâte. Alors parmi les excellentes cuisinières que vous êtes toutes, qui peut me dire ce que j'ai mal fait ?

    RépondreSupprimer
  14. Zut alors Odile ;-(
    Il est vrai que la meilleure version est avec l'oeuf c'est plus goutu. Ma première version trop sablée aussi à la préparation, je l'avais liée avec à peine d'eau (j'aurais peut-être du rajouter un peu de fleur d'oranger ou de rhum), mais je pense que l'idéal (si on ne met pas d'oeuf) serait de rajouter du beurre. Il faut aussi travailler longtemps la pâte, ce qui joue sans doute dans son maintien. Ici à chaque fois qu'on a mis l'oeuf c'était parfait. J'essaierai de nouveau sans oeuf et avec un peu de rhum, mais pour les deux jours qui viennent, on a du cake chocolat/noix de coco, et du gateau aux pommes....

    RépondreSupprimer
  15. Alors peut-être que je ne l'ai pas assez travaillée, cette pâte... Je vais réessayer, y'a pas de raison ! Et cette fois je mettrai un oeuf. Et quant au gâteau aux pommes, hummm :-)

    RépondreSupprimer
  16. Avec un oeuf c'est mieux. Il ne faut jamais se décourager quand c'est moyen la première fois. Et n'hésite pas à prendre quelques libertés avec la recette, c'est souvent la clé de la réussite... ne rien suivre à la lettre, faire à l'instinct.
    Le gâteau aux pommes, j'ai la recette, mais on l'a fini je n'ai pas la photo !

    RépondreSupprimer
  17. D'accord, on s'accroche et on y arrive :-))) D'habitude, quand je teste une recette, c'est plutôt le contraire, j'ai la chance du débutant ;-)) : je n'ai jamais réussi aussi bien une brioche, un pâté lorrain, une tarte au thon, que la première fois où j'ai essayé !
    Je ne désespère pas de t'envoyer un jour une photo de "mon" broyé.

    RépondreSupprimer
  18. j'adore le broyé quand il est bien fait sinon c'est un étouffe-chrétien!

    RépondreSupprimer