jeudi 31 décembre 2015

L'anniversaire du jour.





Sur ce blog, nous avons fêté ensemble mes 
53 , 54 , 55 , 56 , 57 ...
balais
Et le temps a poursuivi son chiffonnage sans faire l'objet d'un billet. 
J'entamerai à partir de 18H20, aujourd'hui, ma soixantième année. Si la faucheuse ne fait pas d'irruption brutale et inattendue d'un coté ou de l'autre de la ligne téléphonique, je recevrai à la minute exacte un coup de fil de Chelles,et, pour la 59ème fois, j'entendrai raconté ce jour particulier de mon/notre calendrier. Cette attente de 8 jours supplémentaires, cette marche à pied jusqu'à la la clinique des métallos, ces "pousse camarade pousse !", ce miroir sur mes cheveux noirs, cette bonne note au tableau d'honneur des accouchées sans douleur. Pour la 59ème fois, j'entendrai des mots joyeux, des mots d'espoir, une voix d'éternelle jeune maman de 20 ans, belle, radieuse, intelligente, joyeuse, amoureuse. 
 La naissance d'une mère, ma mère. 

Je ne l'ai pas toujours su, car j'ai été jeune, insouciante, égoïste, superficielle. Mais je sais désormais que j'attends cette minute téléphonique, comme le plus précieux des présents. 
---------------
Bel anniversaire à tous les natifs du 31 !
On en collectionne une petite dizaine dans l'arbre généalogique de la Godardière,
 de ces drôles de nés, fêtés par tous.
-----


Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !








NOMPRENOMDATE DE NAISSANCEILS ONT/AURAIENT
GAUVAINMarcmardi 31 décembre 1647368
HERBAULTAnthoinesamedi 31 décembre 1678337
BOUTELANDMariejeudi 31 décembre 1733282
NICOLASRogerjeudi 31 décembre 1891124
CATALANJacques, Yakosamedi 31 décembre 1904111
PINOGlorialundi 31 décembre 195659

vendredi 27 novembre 2015

Novembre 2015.





Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

Charles Baudelaire.


samedi 4 avril 2015

26 Avril - Promesse tenue.


Généralement les vieilles dames tiennent leurs promesses.



Les Glycines.

À mon balcon cette glycine
Tord ses bras fleuris dans le soir,
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine.

Elle en a la fière langueur
Et la mortelle nonchalance ;
Et lorsqu’un souffle la balance,
Et que le jour traîne en longueur,

Et tarde à partir, et recule
Le déchirement tant qu’il peut,
Elle exhale une âme d’adieu,
Bérénice du crépuscule !

Le livre glisse de mes mains.
Le petit drame se termine.
« Cruel ! » dit au jour la glycine.
Les cieux blessés ont des carmins.

Par la haute porte-fenêtre,
Mystérieusement, alors,
Une des branches du dehors,
Comme un geste vivant, pénètre.

Du frémissant encadrement
Ce bras jeune et souple s’échappe ;
Et je sens sur mon front la grappe
Qu’il laisse pendre tendrement !

Tout s’embaume. Et je remercie.
Et, pour lui dire mon amour,
Je donne à la fleur, tour à tour,
Le nom d’Esther et d’Aricie.

Et je compare, les yeux sur
Mon livre tombé sans secousse,
L’odeur plus forte d’être douce
Au vers plus ardent d’être pur !

Un divin poison m’assassine !
Et je doute, en le chérissant,
Si de ma glycine il descend
Ou s’il monte de mon Racine !


(Edmond Rostand, Les Musardises, 1911)
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

mercredi 1 avril 2015

Un jour d'avril



 avec la pointe de citron ! 

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

samedi 28 mars 2015

Leçon de morale. 1948.


Conclusion de la semaine.




Appuyez sur le bouton off.

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

samedi 21 mars 2015

Journée mondiale de la poésie.


Apportez vos chaudrons, sorcières de Shakespeare,
Sorcières de Macbeth, prenez-moi tout l'empire,
L'ancien et le nouveau ; sur le même réchaud
Mettez le gros Berger et le comte Frochot,
Maupas avec Réal, Hullin sur Espinasse,
La Saint-Napoléon avec la Saint-Ignace,
Fould et Maret, Fouché gâté, Troplong pourri,
Retirez Austerlitz, ajoutez Satory,
Penchez-vous, crins épars, œil ardent, gorge nue,
Soufflez à pleins poumons le feu sous la cornue ;
Regardez le petit se dégager du grand ;
Faites évaporer Baroche et Talleyrand,
Le neveu qui descend pendant que l'oncle monte ;
Que reste-t-il au fond de l'alambic ? La honte.

Victor Hugo, Jersey, le 26 mai 1853.



Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

mercredi 18 mars 2015

Le Canard du mercredi.


Au kiosque citoyen, c'est le jour des Charlie et autres palmipèdes.




Le mercredi c'est un canard et une toile. 

Alors qui ? Et dans quel film ? 

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

dimanche 20 avril 2014

Le JDD du 20 Avril 2014.



Qui sait d'où vient l'oeuf, qui fait l'coq et qu'est ce qui cloche ?
A la chasse aux oeufs j'espère que vous ne serez pas chocolats !
Bonnes fêtes de Pâques à tous !

 
Celle- là est passée  à l'as du montage, je l'ajoute en bonus !

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

dimanche 13 avril 2014

Le JDD du 13 Avril 2014.


Mais qu'est ce qui peut bien relier tout ce p'tit monde et la Une sur laquelle je les ai disposés ?
Bon dimanche ! 
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !