samedi 4 avril 2015

4 Avril - Promesse.


Généralement les vieilles dames tiennent leurs promesses.



Les Glycines.

À mon balcon cette glycine
Tord ses bras fleuris dans le soir,
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine.

Elle en a la fière langueur
Et la mortelle nonchalance ;
Et lorsqu’un souffle la balance,
Et que le jour traîne en longueur,

Et tarde à partir, et recule
Le déchirement tant qu’il peut,
Elle exhale une âme d’adieu,
Bérénice du crépuscule !

Le livre glisse de mes mains.
Le petit drame se termine.
« Cruel ! » dit au jour la glycine.
Les cieux blessés ont des carmins.

Par la haute porte-fenêtre,
Mystérieusement, alors,
Une des branches du dehors,
Comme un geste vivant, pénètre.

Du frémissant encadrement
Ce bras jeune et souple s’échappe ;
Et je sens sur mon front la grappe
Qu’il laisse pendre tendrement !

Tout s’embaume. Et je remercie.
Et, pour lui dire mon amour,
Je donne à la fleur, tour à tour,
Le nom d’Esther et d’Aricie.

Et je compare, les yeux sur
Mon livre tombé sans secousse,
L’odeur plus forte d’être douce
Au vers plus ardent d’être pur !

Un divin poison m’assassine !
Et je doute, en le chérissant,
Si de ma glycine il descend
Ou s’il monte de mon Racine !


(Edmond Rostand, Les Musardises, 1911)
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

mercredi 1 avril 2015

Un jour d'avril



 avec la pointe de citron ! 

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

samedi 28 mars 2015

Leçon de morale. 1948.


Conclusion de la semaine.




Appuyez sur le bouton off.

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

samedi 21 mars 2015

Journée mondiale de la poésie.


Apportez vos chaudrons, sorcières de Shakespeare,
Sorcières de Macbeth, prenez-moi tout l'empire,
L'ancien et le nouveau ; sur le même réchaud
Mettez le gros Berger et le comte Frochot,
Maupas avec Réal, Hullin sur Espinasse,
La Saint-Napoléon avec la Saint-Ignace,
Fould et Maret, Fouché gâté, Troplong pourri,
Retirez Austerlitz, ajoutez Satory,
Penchez-vous, crins épars, œil ardent, gorge nue,
Soufflez à pleins poumons le feu sous la cornue ;
Regardez le petit se dégager du grand ;
Faites évaporer Baroche et Talleyrand,
Le neveu qui descend pendant que l'oncle monte ;
Que reste-t-il au fond de l'alambic ? La honte.

Victor Hugo, Jersey, le 26 mai 1853.



Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

mercredi 18 mars 2015

Le Canard du mercredi.


Au kiosque citoyen, c'est le jour des Charlie et autres palmipèdes.




Le mercredi c'est un canard et une toile. 

Alors qui ? Et dans quel film ? 

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

dimanche 25 mai 2014

Le JDD du 25 Mai 2014.


Je lui laisse les clés, c'est un JDD à la sauce Ocelline !

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

dimanche 20 avril 2014

Le JDD du 20 Avril 2014.



Qui sait d'où vient l'oeuf, qui fait l'coq et qu'est ce qui cloche ?
A la chasse aux oeufs j'espère que vous ne serez pas chocolats !
Bonnes fêtes de Pâques à tous !

 
Celle- là est passée  à l'as du montage, je l'ajoute en bonus !

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

dimanche 13 avril 2014

Le JDD du 13 Avril 2014.


Mais qu'est ce qui peut bien relier tout ce p'tit monde et la Une sur laquelle je les ai disposés ?
Bon dimanche ! 
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !