mercredi 5 mai 2010

Lulu underground

Pour clôturer ma p'tite mélodie en sous-sol en attendant la ligne Prinçay-Clignancourt, j'ai retrouvé une vieille photo de l'apprentie sorcière dans ses souterrains préférés!
Quand j'vous dis qu'j'aime le métro ! 
J'aime tout, le bruit, l'odeur, les couloirs à n'en plus finir, la marche rapide retrouvée, la musique, les mauvaises mines, les mauvaises vies, son histoire, la mienne.
Il est vraiment rare que j'aille à la capitale sans mon ticket chic et choc.
J'ai comme tout le monde pas mal de souvenirs de jours de grève, de matins d'affluence,  de frotti-frotta équivoques, d'airs faussement naïfs répondant à des regards furieux, mais j'ai aussi de beaux souvenirs de rencontres, de bavardages impromptus, de rigolades et il y a 3ans j'y ai vécu mon record d'ovation lorsqu'à l'invitation de ma p'tite Louise tout le wagon m'a chanté Joyeux Anniversaire, le 31 Décembre !
Paris me redonne toujours le sourire, j'aime grimper les marches du sixième de la rue des Volontaires comme je grimpais celles de mon premier nid rue de Capri.
J'aime les bistrots, les terrasses, les garçons de café bavards qui font semblant de connaître Chatellerault, les beaux quartiers aux jambes haut perchées, les  populaires fatigués, ma gare de l'Est, mon hopital Saint Louis, mon canal Saint Martin mes vieux ponts, le bouquiniste chez qui j'ai déniché Sarn, mes puces des quatre coins....
Les jardins des tuileries et le luxembourg où j'attendais mon amoureux, la rue Gay-Lussac où j'ai bousillé l'aile de ma 2CV en allant kidnapper mon prince, mettant d'un coup d'balai KO toutes les Javotte et Anastasie qui l'entouraient, la patisserie viennoise et l'Orangerie....
Et j'aime tous les trésors que j'ai oublié de visiter, d'admirer marchant trop vite en regardant mes pieds, et que je retrouve avec tant de bonheur au fil des blogs qui me racontent Paris de toutes les couleurs, et dans toutes les langues....
Celui de Tonton Mitch qui bouquine à la terrasse d'un bistrot,  râlant sur les mômes à grenadine, tout en préparant sa prochaine facétie.
Celui de Colibri et ses amours du Pont Neuf;
Celui  qui Autour du puits nous fait lever le nez vers des merveilles capitales.
Le Pari de Peter, plans à l'appui, qui raconte l'Histoire en marchant et me fait bosser mon maigre anglais.  
La p'tite  histoire de son ticket aussi, moi qui me souviens encore du poinçonneur des Lilas !
Le p'tit dernier est rigolo, rencontrerai-je un jour l'inconnue du métro
Si vous connaissez d'autres blogs sympa qui racontent le métro dites le moi ;-)






Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !
Le Paris de Marion, la Butte aux Cailles et sa cantine !

14 commentaires:

  1. Oh,tu me donnes envie de le raconter...
    A te lire, son odeur vient me chatouiller les narines... et que Paris me manque aussi.
    Dieu sait si j'aime mon antre de sorcière, mais les terrasses, les Tuileries qui ont été ma cour de récréation, les fournisseurs de mode au métro 4 septembre, le Passage Sainte-Catherine et les autres... et aussi, quand j'arrive tôt le matin, par les voies sur berge, déboucher sous les quais, face à la Conciergerie...
    Tu sais de quoi je rêve: arpenter une à une les rues de Paris avec à la main les notes du Hilleret , que mon amie guide m'a légué avant de retourner dans sa Suède natale.
    Bon, pour aujourd'hui, je me contenterai de Dreux...
    P.))

    RépondreSupprimer
  2. Ah!!!!Le jardin du Luxembourg que ne me suis je promené entre les statues et la Fontaine Médicis (Une histoire à venir !!) à la recherche d'une accorte présence !!! Et les bassins de Tuileries où gamin, j’entrepris mes premiers essais de commandant de petits bateaux (Une autre histoire !!) …Et... merci pour ton gentil hommage.

    RépondreSupprimer
  3. Bien jolie balade dans le métro ! Petit tour de sorcière, le message affiche 5 avril et... je m'étonnais de ne pas l'avoir vu ;-))
    Drôlement intéressant le blog du ticket chic. Je n'ai pas aimé Paris quand j'y travaillais ou quand j'y habitais.
    je l'aime maintenant que j'y vais en touriste, ou pour des rencontres amicales, des visites de musée, les jardins, le Parc Georges Brassens...
    Ah oui, Pomme, la Conciergerie, j'adore aussi ce point de vue, encore plus beau la nuit.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Odile de me signaler les coquilles, je l'ai mis à la bonne date ;-)!
    Je vois que je ne suis pas la seule à aimer Paris au mois de mai, quand les bourgeons renaissent et qu'une nouvelle jeunesse s'empare de la vieille cité...
    Vas vite arpenter Pomme et raconte nous !
    Je me suis pris un p'tit bol de Paris il y a 15 jours ça ravigote !

    RépondreSupprimer
  5. Quelle belle déclaration, quelle verve tu déploies pour ce PARIS que j'aime également mais en touriste vu que j'ai des filles qui ont eu la bonne idée d'y séjourner et dont une y habite encore... Alors les déménagements au 5ème ou 6ème étage , mon mari et moi-même connaissons bien :-)
    Par contre, je serais bien incapable de me repérer toute seule dans le métro, le bruit m'affole, les odeurs me piquent le nez, la vitesse de marche m'étourdit, je pars à gauche quand il faut aller à droite ;-))) mais j'adore les odeurs du dimanche matin quand nous allons nous promener dans les rues assez tôt, pendant que nos "jeunes" dorment
    (nous leur apportons le pain frais et les croissants
    forcément)...
    Merci pour tous ces liens, merci pour tout,
    bonne journée
    bises

    RépondreSupprimer
  6. J'avais décidé de ne pas prendre le Métro pendant ma première grossesse pour éviter l'atmosphère polluée du lieu et n'offrir à mon futur rejeton que des bonnes choses!
    J'ai vite fait machine arrière car je mettais un temps fou à me déplacer et ... cette ambiance me manquait! J'avais l'impression, surtout le matin, de ne pas arriver à me réveiller correctement.
    J'ai toujours aimé Paris, encore plus depuis que je n'y vais que très peu.
    Et puis, un ballon de rouge avec un bon morceau de camembert accompagné de pain bien frais, à la terrasse d'une brasserie un jour de printemps, que ne ferais-je pour retrouver ces sensations...
    Merci Lulu de ton billet, je voyage.
    Poutous

    RépondreSupprimer
  7. Merci Lulu.
    Tu me fais réaliser qu'il y a bien longtemps que je ne vous ai pas embarqués avec moi dans Paris,il va falloir remédier à tout cela
    Peut-être sur l'hôpital St Louis que tu sembles aimer après tout pourquoi pas je le connais comme ma poche.
    Sais-tu qu'ils ont restauré la petite chapelle?

    RépondreSupprimer
  8. J'aime également Paris en touriste comme Annick. Pour vivre, je préfère largement la campagne. Par contre, Paris manque énormément à mon mari ainsi que le métro dans lequel il travaillait!
    Bises
    Valérie

    RépondreSupprimer
  9. Annick, nous faisons la même chose, petites balades matinales et viennoiseries au retour pour les lémuriens ;-) et merci à toi Annick... Au fait, on déménage la rue des Volontaires fin Juillet, on cherche des bras ;-) (sixième sans ascenceur, lave-linge, frigo avec congélo etc etc)
    Et alors Henriette, le métro parisien a un goût unique, celui de Madrid n'a rien à voir, il est moins haut, les stations moins grandes, manque l'odeur, l'histoire, et celui de New-York non plus, assez glauque (s'il n'a pas changé depuis presque 40 ans). Pas encore essayé celui de Moscou, mais il a époustouflé Camille !
    Françoise, Saint Louis c'était il y a bien longtemps, à l'époque je flanais dans les jardins et je visitais les greniers improvisés en salles de cours (la France ne mérite pas ses chercheurs, elle les traite n'importe comment !), et je ne suis pas retournée depuis, même si j'y ai pensé si fort il y a bientôt 5ans quand l'hématologie m'est revenue dans la figure de la plus violente manière, bref...
    Il y a de beux reportages et de belles balades à faire dans ces vieux hopitaux chargés d'histoire !

    RépondreSupprimer
  10. Je sais comment l'hématologie peut frapper en pleine figure,c'est bien pour cela que je connais si bien Saint-Louis depuis 10 ans maintenant,je ne connais pas ses greniers mais ses couloirs,sous-sol,chambres,bulles stériles,etc...
    Mais aussi sa chapelle que j'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
  11. Quel cadeau, Lulu, une belle balade dans ma ville préférée, après une visite express à la Sérénissime qui m'a bien éblouie encore une fois, mais... je retrouve toujours avec passion mon, ton Paris !!! Et, surtout, ton sourire déjà éclatant, de quoi vous donner le moral pour la journée ! Je rattrape mon retard de lecture, donc, je ne sais pas exactement sur quel post je suis, c'est pas grave, ton sourire était tout aussi sorcier sur l'autre billet ! Bizzzz, et merci de partager TON Paris, ton métro (chaque fois que je prends des photos du tube, maintenant, je pense à toi !!!)... Lulu (prononcer "Loulou", please !) underground, yes !!! And... Lulu trash someday ?!!!
    PS : j'aime tellement ma ville que la première chose que je fais quand je rentre de voyage, qu'il fût long ou court, je m'installe à une terrasse de café dans un de mes quartiers préférés et je regarde les gens vivre tout simplement...

    RépondreSupprimer
  12. Françoise, je te raconterai Saint Louis il y trente ans.
    Coucou Colibri la veinarde à la puissance 2, tu Venises puis tu bistrotes, la chance ! Faut que je fasse des photos du métro. A chaque fois j'essaie de lire tranquillement l'histoire de la station, et on me tire par la manche pour monter dans le wagon grrrrrrr
    Je file à Poitiers, je vais essayer les terrasses, enfin vu la météo je vais plutôt aller sniffer les vieilles pages aux Archives !

    RépondreSupprimer
  13. Mon paris à moi c'est celui de la butte aux cailles, entre les ruelles pavées et les pochoires de miss tic y'a chez gladines, ma vieille cantine... celle ou vaut mieux arriver de bonne heure ou accepter de patienter sur les marches, une verre à la main, que le premier service laisse la place :)

    http://www.paris-bistro.com/choisir/paris13/chez_gladines_paris_13.html

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Marion et Bienvenue à toi, la maman de la belle Chups des Bois de Prinçay ! ça me fait très plaisir de te voir inscrite !
    La butte aux cailles c'est génial comme quartier, j'ai failli y trouver un appart pour mes enfants. Elle a l'air très sympa ta cantine, c'est ce qui me fait aussi tant rêver de Paris. Avoir la flemme de faire à manger et trouver en bas de chez soi à pied, de quoi se régaler. A Prinçay, personne ne se dévoue pour ouvrir une auberge c'est nul !
    Je mets le lien vers Gladines !
    Bises !

    RépondreSupprimer