vendredi 6 février 2009

La science des ânes....



L'orthographe !






Du IXème au XIIIème siècle, l'orthographe du français du moyen-âge est "phonocentrée" ça veut dire tout simplement que l'on écrit comme on entend, c'est le paradis des dyslexiques en gros.....

A partir du XIVème siècle, fini de rigoler, les moines scribes, qui étaient jusque là précurseurs des sms , s'aperçoivent qu'ils se comprennent mal et mettent en place "l'étymologisme graphique". C'est tout bête en fait, les mots du français de l'époque ont une origine soit latine, soit germanique. On fait donc apparaître dans l'écriture des consonnes muettes qui sont étymologiques et qui rappellent soit le mot latin soit le mot germain...






En latin 7 s'écrit septem et crac en français nous v'là avec sept et un p'tit "p" de rappel étymologique.

Ces recommandations apparaissent au XIVème siècle dans le premier traité d'orthographe "Orthographica Gallica", le Bescherelle du moyen-age en gros....

Cette astuce orthographique permet la création de nombreux néologismes (des nouveaux mots) à partir de mots latins et c'est la graphie étymologique (la façon dont ils sont écrits) qui permet à chacun d'en sous-entendre le sens et ça marche encore maintenant n'en déplaise à mes Zados à sms....


Le H inspiré.....


Le H est une consonne étymologisante. Les mots qui commencent par H ont soit une origine latine ou grecque, soit une origine germanique. En latin c'est pas compliqué, le h est muet.... du coup il reste muet en français. Avant d'y penser on écrivait un omme, en latin on écrit homo, en français moyen on écrira désormais Homme. Abit devient Habit, onneur devient Honneur. Le h latin étant muet on dira un "nomme", un "nabit", un "nonneur".

Et nous voilà avec la règle du h muet qui permet la liaison (un habit) et l'élision (l'honneur).....

En germain le hhhhh s'entend il est HHHHaspiré (voir les films de guerre). Les mots d'origine germanique comme haricot, handicap, heaune, hisser, hors, hussard se retrouvent donc avec un h aspiré à la française : on ne l'entend plus mais pour bien marquer sa différence et sa présence il ne permet ni l'élision (on ne dit pas l'handicap, mais le handicap), ni la liaison (on ne dit pas un naricot non mais !!!!)

Bien sur s'il n'y avait que la différence étymologique ce serait trop simple et pas si drôle. Il y a aussi des "h" qui servent à distinguer le "u" du "v" (ces deux lettres s'écrivaient pareil jusqu'à une époque relativement récente) et le "i" du "j" (d'ailleurs dans les alphabets brodés anciens on ne trouve que le I ) Ainsi afin que vile et uile se différencient nous voilà avec "ville" et "huile" idem pour "huit" et "huis" autant de mots à h muet, d'origine latine mais sans h en latin....


Tout le monde suit ??????


Cependant il arrive de trouver des mots d'origine latine à h aspiré.... sûrement à cause de scribes nuls en latin... ainsi pour Haut, Hauteur, hérisson et ..... héros à noter que pour celui là la règle est très très tordue, on dit un héros mais une nhéroïne, ça sent la mysogynie m'est avis.....


Un p'tit plus pour le tout

Je vous donne des liens pour frimer chez l'orthophoniste ;-)


http://medievales.revues.org/document969.html

http://www.sdv.fr/orthonet/pages/informations_p5.html


9 commentaires:

  1. Je vois que nous avons les mêmes dadas ! Je lutte quotidiennement contre les zaricots verts et le gros zibou, les "kès tu fé 2min"...

    RépondreSupprimer
  2. Qu'est ce que tu fais 2 minutes......
    ????????????????????????????????????keskèlveum'dirlà ????????????????
    Et voilà comment je galère avec les sms de mes mômes :-)))

    RépondreSupprimer
  3. Remarque c'est bien comme gymnastique intellectuelle, à condition de maîtriser d'abord le français oral ET écrit :-)))

    RépondreSupprimer
  4. Quant à la rédaction des sms, je me contente d'un "ok biz lulu" qui convient en général à toutes les situations : vienmcherchermaman, j'arriveautraindechatel, jailoupémonbus, achetemoiduforfait,ckoitoncodedecartebleue....

    RépondreSupprimer
  5. Si à la dernière question tu réponds "ok biz", tu te mouilles pas trop :-)))

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Lulu,
    J'ai adoré ce post et son illustration. Les petits rappels "orthographiques" font du bien à tout le monde!
    Quant aux SMS je n'arrive pas à m'y faire. Je les lis correctement( bien obligé!) mais je suis incapable d'écrire sous cette forme.Beau conditionnement intellectuel, n'est-ce-pas? Ou peut-être est-ce l'âge?
    Avec toute mon amitié
    Henriette.

    RépondreSupprimer
  7. Ou l'amour du beau, tout simplement, Henriette. L'amour des beaux textes, des belles phrases... Imagine-t-on Victor Hugo ou Colette en sms ???

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Henriette, comprendre un peu la règle c'est mieux l'apprendre... enfin quand c'est possible. l'âge, le conditionnement certes, l'amour du beau peut-être mais surtout pour moi le manque de rapidité, j'écris vite quand j'écris à peu près bien, et sur un clavier azerty, sur un clavier de téléphone je suis manchot !

    RépondreSupprimer