samedi 4 avril 2015

26 Avril - Promesse tenue.


Généralement les vieilles dames tiennent leurs promesses.



Les Glycines.

À mon balcon cette glycine
Tord ses bras fleuris dans le soir,
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine.

Elle en a la fière langueur
Et la mortelle nonchalance ;
Et lorsqu’un souffle la balance,
Et que le jour traîne en longueur,

Et tarde à partir, et recule
Le déchirement tant qu’il peut,
Elle exhale une âme d’adieu,
Bérénice du crépuscule !

Le livre glisse de mes mains.
Le petit drame se termine.
« Cruel ! » dit au jour la glycine.
Les cieux blessés ont des carmins.

Par la haute porte-fenêtre,
Mystérieusement, alors,
Une des branches du dehors,
Comme un geste vivant, pénètre.

Du frémissant encadrement
Ce bras jeune et souple s’échappe ;
Et je sens sur mon front la grappe
Qu’il laisse pendre tendrement !

Tout s’embaume. Et je remercie.
Et, pour lui dire mon amour,
Je donne à la fleur, tour à tour,
Le nom d’Esther et d’Aricie.

Et je compare, les yeux sur
Mon livre tombé sans secousse,
L’odeur plus forte d’être douce
Au vers plus ardent d’être pur !

Un divin poison m’assassine !
Et je doute, en le chérissant,
Si de ma glycine il descend
Ou s’il monte de mon Racine !


(Edmond Rostand, Les Musardises, 1911)
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

3 commentaires:

  1. Coucou,

    Est-ce Lulu que le printemps incite à reprendre la plume ou moi qui m'éveille d'un long sommeil m'ayant fait déserter le blog ?
    Dans tous les cas, cela bouge.
    Elle est impressionnante la glycine de la Godardière et il est bien joli ce poème.
    Rostand, qui s'y connait en nez, ne pouvait passer sous silence son parfum. Moi, il m'évoque celui des freesias ou de la primevère, quelque chose de délicat, tendre et frais qui rappelle que la vie a des côtés charmants.
    Lulu , sachez que l'aménagement de l'atelier touche à sa fin. La sorcière de tôle va enfin sortir de sa geôle et tenter de trouver le nord (Tonton Mitch', ne cherchez surtout pas à comprendre ,sinon, votre neurone risque la désintégration).
    A quand un JDD signé lulu?
    Vous me manquez tous ( Si !Si ! Tonton Mitch', vous avez bien lu).
    Poutoux.
    Ocelline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ocelline et Tonton pour cette visite, pour votre fidélité. Le temps me manque pour reprendre les JDD. J'aimerais bien réveiller un peu ce blog, dans une formule moins chronophage. Il faut que je m'y mette. Mais cette année, j'ai promis d'avoir des légumes au potager...
      Merci Ocelline pour cette promesse de sorcière, qui est aussi une heureuse promesse de visite.
      Aujourd'hui, ici c'est grand soleil, on pourrait même troquer le lainage pour un chemisier.
      La glycine prend son temps, mais la promesse sera tenue.
      Bon dimanche à vous tous !
      Bises

      Supprimer