dimanche 13 novembre 2011

La journée de la gentillesse...


N'insistez pas , je ne dirai aucune vacherie  aujourd'hui, enfin pas personnellement** !

Je vais même plus loin, exceptionnellement, je vous donne une vraie recette, avec des quantités et des temps de cuisson  !
Le patissier est Christophe Felder, qui fait dans le chocolat.
L'édition maison date de 2002, au premier coup d'oeil, l'éloge est irréfutable :
bouquin tout poisseux,
 traces de doigts fripons vérifiant la cuisson,
pages collées de dégoulinades de cuiller en bois,
 bouquin qui s'ouvre tout seul à la page 21 preuve par  l'oeuf que la mousse cuite comme un gâteau est une petite merveille...

C'est une recette de tous les jours, quand il n'y a plus rien dans l'frigo, quand c'est jour de fête, quand on a prévu une clémentine et qu'il se pointe un invité, quand on est nombreux, quand on tête à tête...


Ingrédients :
175g de chocolat à 70% de cacao (une grosse plaque, moi j'aime bien le corsé de Nestlé)*
140 g de beurre mou (c'est un peu beaucoup, si la dernière prise de sang tire la sonnette d'alarme on peut sans souci réduire à 100g)
7 oeufs
210 g de sucre semoule ( comme pour le beurre je diminue à 120g)
35g de cacao amer en poudre
-----------
Préchauffez votre four à 210° (Th7)
Beurrez et farinez un moule de 24 à 26 cm de diamètre. ( pour ceux que ça agace, c'est pas indispensable, de toutes façons vous ne démoulerez rien du tout)
Faites fondre le chocolat au bain-marie, puis ajoutez le beurre.
 Mélangez jusqu'à l'obtention d'une texture lisse et tiède. Réservez. (si vraiment c'est la course, le micro-ondes c'est bien aussi)
Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Fouettez les jaunes avec 150g de sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Versez dans le chocolat fondu. Incorporez le cacao et mélangez.
Battez les blancs en neige avec le reste du sucre  (en général j'oublie toujours de faire ça). Incorporez en trois fois au mélange de chocolat, délicatement. (ou pas délicatement, c'est pas bien grave, laissez faire les jeunes marmitons)
Versez la pâte dans un moule et faites cuire pendant 20 /25 minutes, le coeur doit rester moelleux. (comme sur la photo, vous voyez qu'on peut opter pour les p'tits ramequins, adapter la cuisson et garder le reste de mousse pour la manger froide le lendemain)
Servez accompagné d'une glace café. (là c'est pas vraiment raisonnable surtout si on a diminué la quantité de beurre pour les raisons sus-mentionnées)
---
Christophe nous dit : Ne vous inquiétez pas ce sont les oeufs en grande quantité qui vont donner un peu de liant en cuisant (à la place de la farine). Bien sur, il vaut mieux ne pas démouler ce gâteau, mais c'est tellement bon ! 
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !
* C'est moi qui l'dit, vous  n'êtes pas obligés de me croire...
** L'idée me vient de Marie-France, ma cuisinière préférée du Poitou Charentes !

12 commentaires:

  1. C'est une sacrée gentillesse, je la prends et te remercie.
    Et comme tu sais, le "socolat" je pourrais même le consommer en intraveineuse. Pas de cholestérol, pas de diabète et un besoin permanent de potassium. donc, ta recette est la bienvenue pour mon traitement.
    GROS BECS zentille Lulu.

    RépondreSupprimer
  2. not-louise.blogspot.com13 novembre 2011 22:08

    BRAVO lulu , moi pas le droit au chocolat ... étant allergique à l'arachide et au soja voui voui ça existe les fifilles comme moi , mais bon j'ai la droit à un petit carré tous les ... mois .
    Merci et bises de Louise

    RépondreSupprimer
  3. Hum... ça me tente bien, je note ta gentille recette!!!
    Je suis très gourmande de chocolat .
    En tous cas merci

    RépondreSupprimer
  4. Oh oooh ! tu penses bien que la fieffée gourmande que je suis s'est empressée de rentrer ça dans ses grimoires......je t'en recause à l'occasion !

    RépondreSupprimer
  5. Et j'oubliais le principal : MERCI LULU !!!

    RépondreSupprimer
  6. Brigitte, il ne faut pas faire que la noter cette gentille recette, il faut la faire et la partager en toute gentillesse avec ta gentille amie ;-)))


    Merciiii !!! je me l'imprime également ...

    RépondreSupprimer
  7. Alors, je note the recette in my kitchenbook, pour la refaire très bientôt, même si je n'en croquerai qu'un tout petit peu, mais pour l'instant je suis à Cavalaire pour quelques jours, alors difficile de cuisiner. Merci pour cette belle recette chère Lulu.

    RépondreSupprimer
  8. Voui voui Annick ...mais tu sais je note ,je note et puis ne fais rien du tout !!!
    Avec la gentille amie que tu es ,je préfère aller au ciné ...

    RépondreSupprimer
  9. Eh ! Brigitte et Annick, l'un n'empêche pas l'autre, une p'tite toile et ensuite un p'tit goûter !
    Marité, ici, l'ours il est comme ça, si c'est pas du chocolat c'est pas du dessert !
    Louise ! Allergique au chocolat, quelle misère !! C'est pénible ces allergies, qui se multiplient à tout un tas de choses délicieuses.
    Anne, tu me diras !
    Ma p'tite Canotte, merci de ta visite, je suis une peu comme ça maintenant, en chocolat je ne termine pas toujours ma part, mais je ne donne RIEN à personne, je garde pour en remanger un p'tit peu juste avant d'aller au lit. A ce moment là si mon amoureux est gentil, je partage ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Oh la gentille attention que ce gateau, qui m'a tout l'air succulent :-)) Maintenant le chocolat, ça me donne des boutons, pffff, c'est pas drôle. Mais si vous me croisez et que j'ai le teint aussi frais qu'un ado boutonneux, vous pourrez dire "tiens Odile a mangé du chocolat" :-))) (passke ça m'empêche pas d'en manger hein, faut pas rêver ; d'ailleurs pas plus tard qu'aujourd'hui j'ai fait une mousse au chocolat, délicieuse !).
    Bises Lulu et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  11. Odile : L'amour du chocolat garantit une éternelle jeunesse ;-))
    Bises !!

    RépondreSupprimer
  12. Ah là là, j'avais zappé le beurre !!! ouille les capitons mignons !! m'enfin pourquoi pas se faire plaisir parfois ! mais dans l'ensemble c'est super cette mousse qui peut se manger telle quelle ou se faire cuire ! Comment y en a que ça agace de beurrer un moule... voyons, on en a plein des pognes,on est tout graillonneux après mais quel plaisir !!! surtout quand on ajoute la farine, et qu'on tourne-vire le moule pour bien la répartir partout !!! le seul problème c'est de se "dépéguer" de tout ce beurre écrabouillé avec les doigts !!!!

    RépondreSupprimer