samedi 12 novembre 2011

Contagion.


Sur le chemin de Compiègne...
Madame de Montespan très délicate et bilieuse, y fut prise de fièvre. La reine voulut demeurer ; mais sur le dire d'un médecin, que c'était la rougeole, toutes les dames l'emmenèrent. Je restai seule avec Madame de Montespan et notre monde. Elle fut très mal, on désespéra de sa guérison : elle eut de redoublements de fièvre, des transports, le délire; une nuit on vint me dire qu'elle me demandait, mêlant à mon nom celui du roi. J'accourus, je vis une femme violette à force de mal ; la figure décomposée, ses yeux lui sortant de la tête. Elle ne me connut point d'abord; quand je lui adressai quelques mots tendres de consolation, elle m'assura qu'elle ne les méritai point, puis me demanda pardon. A d'autres moments elle était innocente, et suppliait qu'on lui amenât ses enfants pour leur donner sa bénédiction. La rougeole sortit tout à fait, pour lors elle me reconnut. Le médecin la voyant hors de danger, l'avertit qu'elle avait eu le délire, et des discours qu'elle avait tenus. Elle n'en parut pas déconcertée quand on les lui répéta, sur ses instances; elle leur donna un tour très naturel, et qui me parut le plus sincère du monde. Bientôt rétablie, elle rejoignit la reine dans Compiègne. Mademoiselle eut peur à son arrivé, et lui demanda si elle était bien guérie, et puis qui avait été mon médecin, qui sa garde. "La voici, dit Madame de Montespan en me désignant." Ce que voyant, Mademoiselle me renouvela sa première question, si j'étais bien guérie de la rougeole, car elle ne doutait pas que je l'eusse gagnée. Quand je lui eus dit que non, elle s'éloigna de moi avec des cris; et la reine qui sut l'effroi de sa cousine, me fit engager de regagner Versailles le plus tôt possible. Madame Colbert s'en était retournée, je m'en revins donc seule, fatiguée du voyage, souffrante de toutes manières, en proie à mille agitations et troublée de sombres pressentiments. 

Louise de la Vallière (Mémoires) 




La rougeole revient en force, particulièrement chez l'adulte !
Elle est extrèmement dangereuse,
risque fort connu sous le règne du Roi Soleil !
On met la reine à l'abri en urgence.
La  Montespan n'est pas passée loin de l'encéphalite fatale... Quant à la douce Louise de la Vallière, elle, est enceinte du quatrième batard du roi, et donc fort en danger, mais reste et fait face à sa rivale...
Source : Gallica 

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout

ça vous a plu ? Ne manquez pas Intouchable
;-)

5 commentaires:

  1. C'est une photo de cette dame ?
    Elle n'a pas bonne mine!....
    Est-ce qu'elle va mieux maintenant, parce qu'on en entend moins parler ?

    Pour poster un commentaire, je suis obligé de passer par "Annne Honyme "

    Totirakapon

    RépondreSupprimer
  2. Toti ;-) C'est vrai que sur cette photo... Elle est carrément violette ;-)))
    Madame de Montespan se remet bien, elle donnera quand même huit enfants au roi !
    Mais il me semble que la bonne santé renaissante et avérée de la rougeole n'est pas à prendre à la légère. Notre naïveté moderne nous fait oublier le cortège de complications qui l'accompagne...
    Sinon : Je ne comprends absolument pas pourquoi "blogger" bloque l'identification de certains ??? ça reste décidément un mystère. Sur lequel je devrais me pencher, mais bon tu sais ce que c'est...
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  3. J'espère que le mal n'était pas resté à Compiègne, car j'en reviens !
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  4. Une maladie qu'on connaît peu, finalement.....

    RépondreSupprimer
  5. Je m'en vais carrément éviter Compiègne ... sait-on jamais ? ;-)))

    RépondreSupprimer