mercredi 28 septembre 2011

B-A BA de la base Crimes - AncestroGEEK.


Pour la Vienne, c'est Lulu qui s'en occupe, mais j'en vois passer  ici ou  là, d'un département à l'autre, qui se mettraient volontiers à collectionner les assassins, les professions, ou les enfants abandonnés de leur village ou de leur département. Les applications sont multiples et se font toutes sur le même principe.
Je vous livre donc ma p'tite potion sorcière pour répertorier vos trésors d'archives.

Vous la retrouverez en lien sur la page d'accueil de la Base des Petites Affaires Criminelles de la Vienne.
Comme tout généalogiste moderne qui se respecte, vous travaillez avec un logiciel.Quel qu'en soit la marque et le prix (le mien c'est Ancestrologie, efficace et pas cher), tous génèrent des pages web pour mettre en ligne vos travaux sur votre site perso.

C'est en modifiant ces pages que vous obtiendrez une base claire et ergonomique.

Etapes successives :
1- Créer un dossier Crimes :
En effet pas question de mélanger les torchons avec les serviettes ! Un dossier pour votre généalogie, un dossier pour les criminels de votre village ou les professions de votre village.
-------------

2 - Créer chaque protagoniste : 
Nom, Prénom, et à la rubrique "décès" indiquez la date et le lieu du crime.
----------------

3 - Identifier les protagonistes par un signe distinctif inhabituel. 
S'il s'agit d'un coupable ajouter *$* à la suite du prénom. S'il s'agit d'une victime ajouter *$$*...
-----------------

4 - Identifier le crime. 
C'est l'option "professions" qui va permettre de préciser l'affaire. En effet il est possible d'attribuer plusieurs professions à un même individu. On pourra donc indiquer : le type de crime, les références du dossier, les références de l'affaire, le type de peines.
------------------------

5 - En notes,
 détailler le crime et reprendre les éléments signifiants (type de crime, ref du dossier peine etc) sous forme de lien renvoyant à la page concernée.
----------------------

6 -Créer les pages web. 
Elles apparaissent dans un dossier , sur votre disque dur.
-------------------

7 - Modifier les pages web. 
C'est  à cette étape qu'intervient la potion du bon Dr Hild,  informagicien à ses heures.
Direction

 The BlueGEEK Journal
BlueGyn  a mitonné un p'tit logiciel appelé Fart+,  qu'il vous faut télécharger et qui va aller modifier chirurgicalement et sans douleur chaque page web précédemment créée.

En un tour de magie, FART+  remplace une multitude de mots dans une multitude de fichiers :
date et lieu du décès <=> date et lieu du crime
profession <=> crime
*$* <=> coupable
*$$* <=>  victime

etc etc etc autant que vous le souhaitez et pour tous les fichiers concernés.
Il suffit de cogiter un peu les modifications à apporter, et de lancer le programme.
L'aide de BlueGEEK est simple et didactique, suffit d'essayer et en tatonnant, après quelques retouches de code couleur, ça commence à avoir belle allure.
-----------

8 - Mise en ligne. 
Une fois vos pages modifiées, il suffit de les mettre en ligne !
Et le tour est joué.

Bien sur, il faudra refaire les modifications à chaque mise à jour de la base. Mais comme souvent c'est la première manip qui parait compliquée, après ça roule tout seul...

Amusez-vous bien et ici ou là montrez-nous le résultat !


Pour ceux qui utiliseront Ancestrologie, je peux fournir les fichiers de modifications pour fart+ et les codes de liens pour les notes.

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

9 commentaires:

  1. Peste, c'est du sérieux ! voilà de quoi tout bien retrouver !!

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien, quel boulot ! Bravo Lulu (moi, faute de temps j'ai un peu laissé tomber mes ancêtres, ces derniers mois, alors les criminels attendront bien ma retraite :-))). Bises

    RépondreSupprimer
  3. Je crois qu'il va falloir que je relise plusieurs fois ... non pas que ce ne soit pas clair mais pour tout intégrer ...

    Un grand merci en tout cas, beau travail !!!

    bisessss

    RépondreSupprimer
  4. ah merci à vous les filles parce que c'est du brutal ce tuto pour ficher les zigouilleurs et autres chapardeurs ! Mais qui sait si ça ne vous donnera pas envie d'en inscrire quelques uns au catalogue. Je cherche des bénévoles pour ouvrir un blog "les petites affaires criminelles de la France et de la Navarre" lol... On a déjà Lulu dans la Vienne, Une Valérie dans l'Indre et Loire, Val de Briance va bien s'y mettre sur Limoges, Annick dans la Mayenne avec Brigitte , Anne dans le Berry, et Odile va nous faire le neuf-trois ;-)))
    J'assure l'aide en ligne !
    En tous cas j'ai de la chance d'avoir des informagiciens disponibles, toute seule je n'aurais pas fait aussi joli...

    RépondreSupprimer
  5. Raté, nous ne sommes pas de la Mayenne (siffle)
    mais du Maine et Loire où tout le monde est gentil, pacifique, peace and love etc...

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Oh la la, le 9.3... tu me donnes le gros du boulot, Lulu :-( Justement des crimes, il y en a eu deux à Tremblay... il y a 15 jours tout le monde en a entendu parler à la télé, pfffffff ! Quoi, les archives ne sont pas assez anciennes ??
    Bon alors je m'occuperai de l'Yonne et de la Haute-Marne... mais pour le moment, au cours de mes recherches (il est vrai seulement dans les archives de l'état civil ou presque) je n'ai rien rencontré de tel.

    Ce que j'ai trouvé et qui s'en rapprocherait le plus, je l'ai relaté ici :
    http://cerisiersdelaube.blogspot.com/2009/07/chasser-le-diable.html

    Mais ça tiendrait davantage de "Mise en danger d'autrui".... si le principal suspect, le "sorcier" n'était pas mort lui aussi avec mes ancêtres, des suites de ses pratiques !
    Je m'occuperai de ça si un jour les archives complètes sont en ligne... Sinon il faudra que j'attende ma retraite, c'est pas pour demain ;-)

    Bises à toi Lulu.

    RépondreSupprimer
  8. Ah Odile, quel plaisir de relire cette histoire extraordinaire !! Comme quoi les vieux posts méritent d'être remis à l'ordre du jour !!
    On me donne désormais de nombreuses morts "suspectes" ou "particulières" à ajouter à ma collection, j'ai élargi l'inventaire, car à chaque fois les histoires sont extraordinaires et même si le curé donne peu d'indices, l'enquête est à poursuivre....
    Le 9-3 c'est en effet un gros morceau, faut créer une équipe !

    RépondreSupprimer
  9. Annick, en l'écrivant je me disais que je me trompais de département, j'suis nulle en département* ;-((((((
    * qui ajoute dans mon oreillette "Et si c'était qu'en département! "pffffffffffff

    RépondreSupprimer