lundi 28 mars 2011

Quart d'Heure d'été..


Dans une ferme du Poitou, 
Un coq aimait une pendule...
Afin de ne pas facher le lecteur, 
avant de basculer de nouveau 
Sur le terrain de l'enquête, 
J'éviterai d'aborder la rubrique Elections ...

Tandis que fanent les jonquilles,
Déjà les linges sèchent en mouillant les cordes, 
Le tas de bois ne pèse plus, 
Et la glycine passante, 
Promet salade en la maison,
La chaise longue usée,
Attend une relève méritée...






Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

24 commentaires:

  1. Dis moi ton coq, il n'aime pas que la pendule à bien regarder ta photo. Il s'est trouvé une poulette. Et l'amour s'en vint. Bonne soirée Ma Lulu et peut être un petit feu dans la cheminée, fait frisquet ce soir......Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Que du bonheur ces petits mots du temps qui passe !!!
    BISOUS.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Lulu

    çà sent bon le terroir, ai hâte de venir me ressourcer dans mon Poitou natal, comme Manon

    @ +
    Mimi des iles à Paname

    RépondreSupprimer
  4. Dans une ferme du Poitou ...près de chez Lulu
    Un coq aimait une pendule...qui a été mise à l'heure dimanche
    Tous les goûts sont dans la nature...vive le bio
    D’ailleurs ce coq avait bon goût...il avait un penchant pour les sorcières
    Car la pendule était fort belle...venant de Suisse
    Et son tictac si doux si doux...comme le coeur des Poitevines
    Que le temps ne pensait surtout...et pansait
    Qu’à passer son temps auprès d’elle...le veinard

    RépondreSupprimer
  5. Qu'il doit faire bon vivre chez toi, Lulu !!!!
    Douce soirée !

    RépondreSupprimer
  6. Ah Lulu, une ambiance bien paisable malgré les aléas du monde et les agitations de la politique. L'heure est au farniente entrecoupé de douces activités détectives !! Bonne journée madame la sorcière du Poitou

    RépondreSupprimer
  7. On a envie de s'y poser/reposer dans cette chaise longue, même usée (bon ce serait peut-être un peu risqué ?? Tu peux peut-être la recycler, un coup de peinture, un tissu tout neuf et le tour est joué ; j'ai déjà fait ça et j'étais fort contente de mes p'tits doigts malhabiles :-))
    Et l'autre pendule, au tic tac si doux qu'on entend même au téléphone, elle a disparu ?

    Joli texte pour commencer la journée... en banlieue, ça va me donner du courage, tiens.
    Bises et bonne journée printanière.

    RépondreSupprimer
  8. Douce ambiance dans le Poitou comme en Anjou...
    Les jonquilles fanent certes mais les primevères et les coucous sont encore là .
    Belle semaine Lulu
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Qu'est ce qu'on est bien à la campagne!!!!
    Bises et bonne journée Lulu
    Valérie

    RépondreSupprimer
  10. Douce comme le printemps, cette fraîche prose et les mots de chacun(e) qui suivent ... se poser un moment sans penser, sans panser et apprécier ...
    bonne journée,
    bises

    RépondreSupprimer
  11. Bin alors Lulu, t'as du pain sur la planche ! La glycine à la maison, pour ma part, j'éviterais....(tiens, j'en planterai une l'an prochain, c'est ma plante grimpante préférée !)
    Quoi ! elles fanent déjà tes jonquilles ? elles ont été précoces alors ? les miennes tiennent bien ! Et, Lulu, faut attaquer le jardin....:)))

    RépondreSupprimer
  12. Alors ??? Personne ne trouve l’espièglerie de ce petit texte ??? ça alors !!!

    RépondreSupprimer
  13. Merci à vous tous pour cette douceur en écho !!!
    Ah Tataze, ce coq je l’ai acheté pour une poule ;-) Une p’tite poule nègre-soie qui progressivement a pris une étrange voix… Sans équivoque désormais, IL a bien belle allure Même si mon rêve serait d’avoir un coq Gaulois, un vrai !
    La chaise longue est en bois, Odile, et elle penche à gauche (ouf pas à l’extrème droite…) et j’ai peur qu’elle interrompe quelques rêves de sieste !
    Anne, cette année, je me mets en jachère, en jachère, en jachère, comme je l’ai bégayé chez Michelaise ;-) Trop de temps à passer pour peu de résultats et je prends goût aux escapades citadines ! Tanpis, j’irai au marché ou chez mon voisin ;-)
    Il pleut !
    Je vous laisse chercher, je file faire la comtesse en prenant garde à mon cou, période d’archives révolutionnaires oblige !

    RépondreSupprimer
  14. Odile, la pendule de la Mémé tient la forme olympique !! Elle est précieuse et très agée, on la bichonne à l'intérieur !

    RépondreSupprimer
  15. bah, l'espièglerie..... elle est si évidente que j'ai même pas pensé à en parler, j'ai souri "in petto" aux deux vers de Nougaro qui ouvrent ton petit texte ! jolie chanson au demeurant.....

    RépondreSupprimer
  16. Eh si bien sûr, moi aussi je l'avais repéré le Claude :-)) Je me suis même dit "in petto" aussi :-)) "tiens Lulu nous met Nougaro ici alors qu'elle n'en a pas parlé dans la ville rôse !"

    T'as raison, mieux vaut ne pas prendre de risque pour les siestes (d'autant que, mine de rien, ça coupe des doigts ces chaises-là quand ça casse !). On attend la photo de la toute nouvelle alors.

    Bises

    RépondreSupprimer
  17. Mais non, mais non, ce n'est pas le Claude, enfin pas seulement, lui il est évident, c'est plus ludique... comment dire quand la sorcière se fait comtesse, le texte change de contexte ;-)
    Bref c'est l'printemps !

    RépondreSupprimer
  18. ?????? bin là, j'en perds mon latin moi ! ça doit être drôlement tordu, ou alors on n'est pas "branchées" sur la même orientation de pensées....vas-y Lulu, crache le morceau, on trépigne !!!

    RépondreSupprimer
  19. ???? moi aussi :-))

    Noailles, Sand, Ségur ????? Le rythme me dit quelque chose mais ....
    Bon je retourne travailler !
    Bises

    RépondreSupprimer
  20. J'arrive, j'arrive !
    L'astuce ? Ce sont quelques petites contrepèteries semées dans le texte pour lui donner un peu d'impertinence derrière un air de douceur printanière et bucolique.
    Je vous laisse méditer sur l'album de la comtesse.
    C'est un exercice qu'on fait peu et qu'on ne pratique plus volontiers que dans le Canard, mais j'aime bien.
    Et pourquoi émoustiller ma prose avec ces petits jeux syllabiques? Ben tout simplement parce qu'à chaque fois que la glycine se met en route, faut aussi penser à garder l'eau claire de la piscine et on a vite fait de glisser dans la piscine... mais le premier qui s'avise de .... sur ma glycine, je le course avec mon balai ;-)

    RépondreSupprimer
  21. ah mince j'avais pas pensé à cette comtesse-là :-)))

    Les contrepèteries, c'est pas mon fort en plus... et je me méfie des singes qui mordent :-)))

    RépondreSupprimer
  22. Je n'ai jamais rien compris aux contrepèteries ...
    alors j'attendais que la discussion "avance" ;-))) Nougaro certes j'avais repéré sinon, j'en suis restée à : fin de l'hiver, début le printemps et que cela te rendait guillerette :-)

    bon dimanche Gloria,
    bises

    ps - aujourd'hui 3 avril, il y a 36 ans, je regardais tomber la neige par les fenêtres de la maternité, un beau poupon dans les bras ;-)))

    RépondreSupprimer
  23. Joyeux anniversaire en retard à ce joli poupon Annick !!!
    Il y avait de la neige un 3 Avril !!! C'était où ???
    Les contrepèteries c'est comme les rimes en poésie, c'est de la gymnastique. Quant tu t'entraines un peu ça devient automatique.

    En ce moment, le temps file, partie ici et là même plus le temps de faire le JDD !
    Bonne semaine à tous !

    RépondreSupprimer
  24. A Beaupréau (49) dans les Mauges. La clinique-maternité était un château , je dis "était" car
    elle a été fermée, il y a au moins dix ans ... je ne me souviens plus? lors d'une grande réforme, je n'ai pas vérifié. A la sortie de la maternité, il y avait un très beau soleil, nous roulions à 50 à l'heure dans notre 2cv, un oeil sur la route et l'autre sur notre "trésor". ;-)
    Merci pour lui,
    Merci pour les explications aussi.

    Bonne semaine Gloria,
    Bises

    RépondreSupprimer