mercredi 2 février 2011

Scène de ménage. Echo à Odile.


Ici y'a pas qu'la bonne qu'est espagnole, la serpillère aussi, les meilleures et pas qu'en fonction ménage !
Les jours de déliriades bloguesques sont mes préférés.
Ce matin, en jouant avec/avant  les mômes au Quizz, Odile cartoonne et on met en application  la fonction "insoutenable légèreté de l'être" histoire de ne pas trop se faire avoir dans la vie en "vrai".
La dernière fois qu'on a fait ça, on était autour de la Saint Valentin (décidément) et ça soupapait grave.
Il gelait aussi dans les chaumières, on donnait bêtement  à boire aux gros avé les seaux sans voir venir l'apocalypse.
Chez Odile, aujourd'hui,  vous allez trouver la version Lulu serpillère, j'en ajoute une autre, histoire de cultiver un peu, ma réputation sulfureuse.



Faut être stupide comme un homme pour préférer Isabelle Carré à Nathalie Baye ;-)



Note de la rédaction : Jamais d'alcool, ni de tabac pendant les heures de service ;-)
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

16 commentaires:

  1. J'étais ravie, je me disais "chouette y pas que chez michelaise que la vaisselle vole"... faut dire que mes origines italiennes me font donner dans le Goldoni avec délectation ! Et qu'Alter en a sacrément pris de la graine, il n'a pas son pareil pour fracasser un saladier plein de choses huileuses !! histoire de me permettre de nettoyer la cuisine ensuite, pendant des heures, avec l'air de victime qui sied à la situation ! Ah mais, voilà pourquoi cela s'appelle une scène de ménage ! Et dire qu'il m'a fallu ma Lulu pour enfin comprendre cette subtile origine. Vive la saint valentin !

    RépondreSupprimer
  2. Elle est géniale Nathalie Bayle dans ce rôle un peu à contre emploi... C'est une scène culte pour moi.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  3. Michelaise la méditerranéenne, je crois bien que tu avais déjà évoqué le sujet et nous en avions bien ri. La vaisselle c'est petit jeu, pour petites occasions, avec mes p'tits bras musclés, je peux faire voler bien plus lourd (à la stupéfaction générale d'ailleurs) quand on me fait monter trop fort l'aïoli ;-). Le problème c'est de donner une explication présentable à l'ébèniste...
    Marité, pour moi aussi c'est une scène "de culte".
    Tonton,,ben voilà, j'en étais sure...

    RépondreSupprimer
  4. Scène de ménage ? j'oserai même pas causer des miennes....l'avantage de vivre en pleine cambrousse, c'est qu'au moins les voisins profitent pas des décibels....♂

    RépondreSupprimer
  5. Scène extraordinaire, comme sait l'être Nathalie Baye... Quelle actrice ! De mémoire, il me semble bien que "l'homme stupide", ici, c'est mon ronchon préféré Jean Pierre Bacri. Et même si ça fait pas partie du quizz n'est-ce pas dans ce film qu'il est médecin ?? :-))
    Isabelle Carré est une brindille mignonne aussi, mais kèskizon tous ces mecs (de 50 et beaucoup plus) à ne s'attacher qu'à des jeunettes. Pfffff

    Alors là, vous m'épatez avec vos scènes de ménage. Moi qui ai pourtant un sale caractère, hargneuse et coléreuse, si j'ai cassé au maximum une assiette (lors d'accusations pourtant dramatiques dans une situation qui ne l'était pas moins) c'est le bout du monde conjugal... Mais j'en ai vu tellement quand j'étais petite que ça a dû me vacciner (à voir trop clairement qui était la victime et qui était le bourreau) pour le reste de ma vie.
    Euh, légèreté, Lulu ;-)))
    Bizzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
  6. J'adore ton carrelage, signé de la griffe du chien :-))

    RépondreSupprimer
  7. Anne, je confirme, la campagne libère et agrandit le terrain de jeu ;-)
    Odile, tu sais,chez nous, les méditerranéennes, italiana, catalana, sepharada, bruja, on parle avec les mains, c'est génétique, quand on aime faut qu'on touche et quand on colère ça vole. Nous sommes dans un monde lisse, poli, policé, peau lissée, la scène de ménage remet du corps à corps à la vie conjugale (tu mets pas de u à conjugal toi ?t'as surement raison, pourtant c'est à u et à diable), en faisant un p'tit détour par l'objet. Et puis ça permet de se débarasser des vieux trucs. On en parle comme ça, bien sur, parce qu'on a fini par en rire... Légèreté oblige.
    Je te rejoins Michelaise, il est vrai que nos "crapauds du terroir" adoptent volontiers le climat méditerrannéen ;-)
    Ah tu vois Odile, ici même le carrelage griffe ;-))

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas méditerranéenne et ça se voit, comme Odile, je n'ai jamais cassé d'assiette, je monte plutôt en décibels (pour ça c'est bien la campagne) puis je me calme car je n'aime pas rester fâchée. Par contre mon mari d'origine portugaise s'énerve facilement lorsqu'il bricole et que ça ne se passe pas comme il veut (je me souviens encore du lave vaisselle tout neuf, encastrable, qui a pris un coup de poing car il ne voulait pas s'encastrer)!

    RépondreSupprimer
  9. La scène du film est excellente!!
    C'est très pratique l'espagnolette pour le ménage, j'en ai également une à la maison!
    Sinon, j'adore l'empreinte du chien sur la tomette!
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Ah ça s'appelle une espagnolette ? J'ignorais ce nom sympa (pour moi c'est la poignée d'une fenêtre), j'en ai une ou deux à la maison aussi, alors (avec exactement le même manche que celui de Lulu :-)))
    Je dois avoir des origines portugaises (inconnues jusque là !) aussi, comme ton mari, Valérie, parce que qu'est-ce que je peux eng... les placards :-)))

    RépondreSupprimer
  11. Coté design c'est un peu rustique certes ;-)) C'est une espagnolette qui couche dehors !
    Ah ben voilà,tiens,fastoche, on fait la douce et on monte le ton quand même, et on tape dans les placards ! Taratata. Je n'aime pas non plus rester fachée, avec personne, et surtout, surtout, quand c'est grave.

    RépondreSupprimer
  12. Valérie, si tu ne connais pas ce film, regarde-le. Tonton peut fantasmer comme il veut,le plus beau rôle du film c'est Nathalie Baye qui l'a. Elle est extrèmement touchante, même quand on n'est pas touché par le sujet. Quant à son mari, voui, il est toubib, mais il n'est pas gynéco, enfin je crois ?
    Et c'est dans quel film que l'orthophoniste trompe Bacri avec un dentiste (parce que bon, y'a les docteurs, mais y'a les dentistes aussi) même pas plus jeune qu'elle ?

    RépondreSupprimer
  13. C'est dans Kennedy et moi, et je crois que c'était Nicole Garcia l'ortho :-))

    RépondreSupprimer
  14. C'était pas plutôt avec l'ORL du service qu'elle le trompe ???
    ;-)

    RépondreSupprimer
  15. *Odile*, mais oui bien sur c'est un ORL, l'associé "naturel" de l'orthophoniste ;-)
    Bises.

    RépondreSupprimer