mercredi 16 février 2011

Mourir à Vivonne 1818/1824 - Analyse globale.

Voici quelques petits tableaux permettant d'exploiter les précieux renseignements fournis entre 1818 et 1824 par Monsieur Enard, officier d'état civil à Vivonne .


Ci-dessus, la répartition mensuelle de la mortalité au cours de ces 6 années.
Variation de la mortalité en fonction des saisons, avec des pics en janvier, avril, septembre...
------------------------

 Parmi ces données, quelques périodes que nous analyserons plus précisément dans le billet suivant car elles correspondent à des pics de mortalité inattendus.
----------------------------------------

Répartition des pathologies par classe d'âge.
Une petite immersion sémiologique dans les manuels du XIXème siècle a permis de trier toutes ces maladies mystérieuses (Exquinancie et autres hidropisies) en catégories (maladies digestives, broncho-pulmonaires, cardiovasculaires etc...)
Le tableau ci-dessus récapitule les pathologies par fréquence et par classe d'âge.
-Tout d'abord, peu d'accidents et de crimes à Vivonne ! On n'en compte qu'un par an.
- Une évidence : ce sont les enfants qui meurent le plus : 169 décès entre 0 et 14ans soit 48,6% des décès ! Je reviendrai en détail sur la mortalité maternelle et infantile.
La première cause de mortalité est pulmonaire (57DC), suivie de près par les fièvres dont certaines ont sans doute la même étiologie.
----------------------------------

Classe pathologique en fonction du sexe.
Si les fièvres et les maladies pulmonaires touchent nettement plus d'hommes que de femmes, elles restent la première cause de mortalité dans un sexe comme dans l'autre. Ce qui peut être qualifié de maladie cardio-vasculaire (beaucoup sont des pathologies oedémateuses un peu mystérieuses) est par contre nettement féminin.
En matière de vieillesse à Vivonne, on est d'autant plus "décrépi" qu'on est une fille ;-) Les vieux messieurs, eux, ont bien plus souvent droit à une étiologie plus précise lorsqu'ils meurent très âgés...

Voilà pour une première et modeste analyse.
 Je ne suis pas un as d'Excel, et j'ai niveau bac +36 ans de poussière sur mes compétences en statistiques... sachant que j'ai eu mon bac "C" grâce à la philo.
N'étant pas très forte en histoire de France non plus, tous les spécialistes, à même d'enrichir l'étude sont bienvenus !
Bref, je demande  l'indulgence des grosses têtes du jury ;-).
Je  précise à ceux qui souhaiteraient tenter l'aventure, qu'Excel refuse les voyages dans le temps, le XIXème siècle, n'est pas une date...
 J'ai la chance d'avoir à la maison,  un AS d'Access à ma disposition, que le sujet, de surcroît,  a intéressé et qui a eu la gentillesse (moyenant quelques p'tites récompenses gourmandes) de mettre tout ça en tables, de me lier les tables afin de répondre à de sorcières requêtes.
Dans les posts qui suivront et qui, pour éviter la redondance, paraitrons sur Lulu Archive (qui aime suive) on se penchera sur
- la mortalité des enfants
- les pics de mortalité sur Vivonne
- Et tout ce qui me viendra à l'esprit.
A vos remarques et commentaires !
Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

16 commentaires:

  1. Je suis certaine que tu comprendras ma "retenue" sur le sujet, en ce moment, mais je te fais de gros bisous ma Lulu et je te souhaite une bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  2. Ouh là tu as de la chance d'avoir un spécialiste d'access, ça aide avec les requêtes !!!
    excel commence sa datation au 1er janvier 1900 (jour 1 !!) et voilà le travail !
    bravo pour cette analyse passionnante, c'est quoi ce double pic en 1824 !! terrrrrible apparemment, une épidémie ? en tout cas quelle chance d'avoir un officier d'état civil qui a noté la cause du décès. Tu me diras c'était peut-être obligatoire (je te rapelles que je ne connais, en matières d'archives, que le XVIIIème !!) mais quelle source précieuse. Bravo Lulu, tu fais un superbe travail !

    RépondreSupprimer
  3. Bien scientifique toutes ces morts, mais enfin, qu'est-ce qui provoque cette étude sur la mortalité du début du 19ème, tout d'un coup ???

    Visiblement celui qui vendait les pierres tombales avait en bonne affaire par là...

    RépondreSupprimer
  4. Chapeau Lulu ! Et merci, quel travail !C'est super intéressant ! je me demande si les tableaux, pour les mêmes dates, seraient ou non semblables (à peu de choses près), pour d'autres régions de France ? ça donnerait une assez bonne idée de l'état de santé de la population suivant les époques, les pathologies, les régions. Mais je crois que le tableau clinique d'ensemble serait à peu près le même partout...

    RépondreSupprimer
  5. *Tataze*, je comprends bien sur, ne te tracasse pas !
    Ce n'est pas un sujet très léger, les autres tableaux seront commentés sur "Lulu Archive", ça évitera la redondance.
    Je t'embrasse.
    PS : j'ai presque la même armoire que toi, mais je l'ai "adoptée" dans une vente aux enchères, alors j'imagine son histoire ;-)

    RépondreSupprimer
  6. *Michelaise*, merci, tu as vu je fais ça "sérieusement" ;-). Je n'ai pas encore la réponse à la question de la rédaction des actes de décès. La cause est si rarement mentionnée que ça ne peut pas être obligatoire. Je dirais plutôt que le maire de Vivonne fait une "bourde", ça doit être interdit, en effet ça viole allègrement le secret médical qui va au delà du décès. Et Hippocrate ne date pas d'hier, ni d'avant-hier.
    Aujourd'hui j'ai trouvé ce qu'était un "dépot à la tête", c'est un hématome sous ou extra dural. "Un dépot à la jambe" c'est un gros hématome intra articulaire. Tout épanchement sanguin interne est un "dépot". Je vais me coucher moins bête que je me suis levée, c'est toujours ça de pris !

    RépondreSupprimer
  7. *Owen*, faire revivre ces p'tits villages au travers de ces écrits particuliers, est très complémentaire de cette collectionite d'ancêtres qui est devenu un des loisirs favoris des Français ! J'ai entendu aujourd'hui qu'un site de généalogie était coté en bourse ! Fichtre !
    Reste-t-il encore des tombes à Vivonne de cette époque ? A vérifier !

    RépondreSupprimer
  8. *Anne*, j'ai bien l'intention de reprendre les décès d'Availles qui n'est pas très proche de Vivonne et de deux ou trois villages autour de Vivonne pour l'année 1824 qui présente comme le fait remarquer Michelaise un sacré double pic. On va l'analyser ce double pic, à suivre sur Lulu Archive, demain j'espère avoir le temps de terminer.
    Et dis moi Anne, si tu veux aller fouiller l'année 1824 des Ocreries, Annick du coté du Maine et Loire, Michelaise du coté de Meschers etc etc on pourrait faire ces intéressantes comparaisons.
    Pour le moment je n'ai rien trouvé d'historique en matière d'épidémie pour 1824. Le choléra sévit un peu plus tard en 1832. ça ne colle pas.
    Je suis allée aussi chercher les journaux de l'époque (ils sont en ligne quelle chance !) et je n'ai rien trouvé.

    RépondreSupprimer
  9. Quel travail en effet, très intéressant et j'ai hâte de lire la suite.
    Pour l'instant, je n'ai pas trop fait de recherches en perso, je m'accroche à lire les journaux. Ce qui me plait en effet, ce sont leurs lectures . Tout à fait par hasard d'ailleurs , j'ai trouvé un article sur l'enterrement de mon grand'père, à l'époque maire de Saint Pierre des Echaubrognes, il y avait du beau monde du genre éclésiastique et ce qui m'a émue, c'est la description de cet enterrement conduit par "ses fils", il y avait mon père forcément...

    Je regarderai si je trouve quelque chose en Maine et Loire sur les journaux de l'année 1824.
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Faut voir Lulu, je jetterai la question en mairie, mais les "grandes" archives sont à Bourges, 42 km, et je suis à pieds, moi....alors c'est pas gagné !! :)
    J'en cause quand même en mairie.

    RépondreSupprimer
  11. *Annick*, la lecture des journaux est en effet passionnante. Tu les trouves en ligne ? Ici les Archives Départementales ont mis à disposition sur le site toute la presse de 1774 à 1940. C’est un trésor, vous verrez bientôt ce que j’y ai trouvé. Mais pour 1824, rien ne raconte ce pic de mortalité.
    Bel enterrement que celui de ton grand-père, il faut que tu nous montres cet article Annick. J’en ai un également sur un enterrement de Prinçay.
    *Anne*, *Annick*, si les AD sont en ligne c’est tout simple et rapide. M'enfin d'un autre coté, on n'a pas toujours que ça à faire ;-). Je vous donne malgré tout l'astuce pour faire vite. Il suffit d’aller compter le nombre de décès pendant les 6 premiers mois de 1824. Sur les registres, à la fin de chaque mois se trouve un récapitulatif, c’est très vite fait.
    La suite, le plus vite possible sur Lulu Archive.
    Merci à tous ! Bises.

    RépondreSupprimer
  12. Je crois que je vais faire un "truc" en vrac pour commencer ce qui me permettra de m'y retrouver dans ce que j'ai récolté, c'est pas énorme non plus. Rien n'est classé, la "honte" pour une ancienne secrétaire qui ne respecte pas ses bases :-))) ...

    Bonne journée,
    Bises

    ps - quelques journaux genre Ouest Eclair sont en ligne... Par contre pour les archives départementales, je ne suis pas au point et c'est vrai que du coup, cela me prend certainement plus de temps.
    J'ai aussi deux exemplaires d'époque du journal La Croix des Deux-Sèvres datant des 25 juin et 16 juillet 1916, où sont publiés deux longues lettres de mon grand-père Auguste "La nuit d'un territorial sur le front de Verdun". Ils sont abîmés et j'en prends soin :-)

    RépondreSupprimer
  13. *Annick*, j'ai le même problème que toi pour mettre un peu d'ordre dans mes affaires. Et je procrastine, ce qui ne m'arrivait jamais avant. Avant quoi d'ailleurs ?
    Les archives du Maine et Loire en ligne sont là :
    http://www.archives49.fr/recherche/genealogie/registres-paroissiaux-et-detat-civil/
    Je ne connais pas le nom de ton village. A Montreuil-Bellay, en 1824, il y a un peu plus de DC en Mars, mais rien de significatif (Janv 5, Fev 5, Mars 8, Avr6, Mai 0, Juin 2)
    Par contre cette année là, il y a eu un crime à Montreuil-Bellay... à voir là (page 64)
    http://www.archinoe.fr/cg49work/visu_affiche.php?PHPSID=574b94ff5275da8175b75dc3acca3937&param=visu&page=1#
    Bises.

    RépondreSupprimer
  14. Tes journaux *Annick* sont des trésors, il faut scanner tout ça et nous raconter ;-)
    Bises.

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour les liens ...
    Je vais regarder et mettre le lien des AD en marque-page. Il faut que j'en fasse autant pour les journaux que je trouve car quand on part en vadrouille de site en site après je ne sais plus d'où j'ai démarré ;-))) mais je vais m'organiser.

    Je vais faire au mieux pour scanner les journaux en question et les mettre les articles sur mon blog où, je l'espère, ils seront lisibles.

    Merci pour tout.
    Bonne soirée,
    Bises

    RépondreSupprimer