lundi 22 novembre 2010

Nos Trente Glorieuses !



Il y a des jours comme ça, c’est n’importe quoi, avec n’importe qui. C’était un samedi matin, en mal d'escambille, en entre deux numéros, j'ai choisi le tien. « Tu ne fais rien aujourd’hui, j’t’emmène au ciné ? » . Dans son carosse rouge à deux chevaux, cendrillon de banlieue chasse le prince dans son beau quartier.
Il y a des jours comme ça, c’est n’importe quoi, avec n’importe qui. C’était un film drôle, on n’a pas bien suivi l’histoire, on a ri en se frôlant, on s’est frôlé en riant,  il sera notre film de cul-te, il n’y aura pas de pilote dans notre vie…
Il y a des jours comme ça, c’est n’importe quoi, avec n’importe qui. On a arpenté les boulevards, tu cherchais une garçonnière, j’en avais déjà une….
Il y a des jours comme ça, c’est n’importe quoi, avec n’importe qui. On a fait semblant de le choisir ensemble cet appart que tu n'aurais pas…
Il y a des jours comme ça, c’est n’importe quoi, avec n’importe qui. On en a croisé une autre, une plus grande, une plus jolie, mais ce jour là, c’était moi à ton bras….
Il y a des jours comme ça…. ça m'brassait Paris en voiture, j’étais garée Porte de Bagnolet, entre deux pavillons coquets, on avait tout l’temps, c’était gratuit, c’était la nuit, dans mon carrosse Citroën, je ne fus pas si trouille, je ne t’aimais pas encore, m’aimerais-tu un jour ?
Qu’importe ! C’était parti pour nos trente glorieuses…


Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !
Posted by Picasa

22 commentaires:

  1. Félicitations ! :) Je vous souhaite une journée splendide et mémorable - et en avant pour les 30 suivantes !
    bisous Lulu ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce jour-là, tu étais la plus belle et tu l'es toujours, 30 ans après ... Belle nuit et belle journée !!! A la bonne vôtre !!! ...
    bises

    RépondreSupprimer
  3. felicitations,
    je feterais mes 33 en fevrier,
    pour un demi siécle tout rond en mai....
    une 2cv, 4tiloups,et........ plus tard,
    je me dis certains jours,
    j'ai pas vu le temps passer...
    et pour toi, c'et pareil ????
    BELLE ET DOUCE JOURNEE, a vous deux, bisesss

    RépondreSupprimer
  4. C'est joliment dit et raconté c't'histoire là .Et justement si c'était n'importe quoi ce n'était pas avec n'importe qui !!!hi hi
    Bonne journée ,je trinque en pensée à vous deux .
    Bises Lulu

    RépondreSupprimer
  5. Avec des mots doux, avec des mots justes, voila une magnifique déclaration du droit d'aimer le même dans un monde où tout se jette si vite. C'est très beau ma Lulu, je vous souhaite une douce journée ni tout à fait la même, ni tout à fait différente. Mais c'est la votre. Gros bisous ma Lulu et à bien vite

    RépondreSupprimer
  6. Saperlotte, il a touché le super lot, ton n'importe qui d'il y a trente ans !! et toi aussi d'ailleurs. Ton récit de rencontre, assaisonné d'humour, poivré de tendress, épicé de souvenirs précis doit lui aller droit au coeur, à ton chevalier des Trente Glorieuses. Que vos 30 suivantes vous soient aussi belles et aussi riches, ce seront les plus précieuses.

    RépondreSupprimer
  7. Paris la ville des amoureux! Profitez de cette journée et je vous souhaite beaucoup de bonheur pour les 30 suivantes.
    Bises
    Valérie

    RépondreSupprimer
  8. plein de bisous à mes parents que j'aime tant pour leurs 30 ans !

    Votre 2ème,

    Camille

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Lulu, comme c'est joliment raconté cette histoire qui te lie à l'homme de ta vie depuis 30 ans.... je te souhaite de connaître autant d'années pleines d'imprévus, de joies et de belles émotions.
    J'ai eu tes derniers commentaires mais je suis très impolie et très en retard moi aussi, je ne trouve plus le temps d'aller sur les blogs.
    En écrivant ce commentaire, je vois en même temps le message de Camille, c'est un beau message d'amour :-)
    A très bientôt,

    RépondreSupprimer
  10. C'est beau l'amourrrrrrrrrrrrr! 30 ans mais c'est merveilleux et je sais de quoi je parle!
    Belle histoire que la tienne!
    Tous mes voeux pour trente autres glorieuses!!!

    RépondreSupprimer
  11. Félicitations à vous deux!!!

    J'espère marcher dans tes pas et rejoindre les fameuses 30 avec mes deux déjà glorieuses et ma fille encore unique...

    Mille bisous ***

    mathilde poussin

    RépondreSupprimer
  12. Mais.. Euhh.. Je n'étais pas n'importe qui ! En tous cas, merci de ne pas t'être trompé de numéro ce jour là ! Comme toujours, c'est toi qui sait écrire. Ton ours depuis 30 ans.
    PS : la photo du profil date de cette époque...

    RépondreSupprimer
  13. Merci ANNICK, ANNE, CLAIRE LA FOURMI, VALERIE, MARTINE, belles années et en effet je ne les ai pas vues passer ! ça fait plaisir de voir par ci par là ce bonheur à deux en écho, belles années à suivre à toutes !…

    RépondreSupprimer
  14. BRIGITTE une des clés est sans doute de garder le sens de l’humour ciment de l’amour, si ment de l’amour… et jouer avec la vie, le cœur, comme avec les mots !

    RépondreSupprimer
  15. TATAZE : « Déclaration du droit d’aimer toujours le même dans un monde où tout se jette si vite !" Oui c’est ça, sans faire de faire de prosélytisme, mais bon hein, pour garder le droit à la parole quand même !! Non mais.

    RépondreSupprimer
  16. Merci MICHELAISE, redis lui qu'il est chanceux, on leur dit jamais assez ! As-tu remarqué que j’ai réussi à glisser, tout en re-tombant amoureuse, « s’escambiller » et « brasser » !

    RépondreSupprimer
  17. MARIE-FRANCE, merci ma belle, t’inquiète pas, je sais ce que c’est ! Et moi non plus je ne t’oublie pas, je me sens si bien dans ta cuisine ! Ah les pantoufles du cardinal…… Courez-y vite (Marie-France, C’est dans Une cuillère pour papa) !

    RépondreSupprimer
  18. MA POUSSINNETTE ! Quelle joie de te voir ici ! Merci d’être passée nous souhaiter la trentaine, et tu sais que je suis tellement contente de ta jolie famille ! Le virus de la famille nombreuse c’est pas facilement contagieux, à se demander si on n’a pas vacciné les filles en même temps que la rubéole, alors je suis tellement fière de t’avoir contaminée ;-) Je te souhaite, plein de p’tits loupiots tous aussi jolis que ta petite Eole, et jamais un de trop, une vie douce, qui accompagne ton si beau sourire ! Bises ma belle !

    RépondreSupprimer
  19. CAMILLE, merci ma toute belle, ma Prunelle, tes mots me touchent tant, tu sais bien ça ! Ce chemin, ces années, qu’auraient-ils été sans vous ? Faits de l’enthousiasme que nous avons mis à vous voir naitre, à vous voir grandir. faits de vos rires, de vos regards, de vos luttes, de ces mains qui se tiennent, faits de larmes, de joies, de petits riens, de votre diversité, de vos talents, de votre soutien infaillible, de votre amour, de vos six belles personnes, dont nous sommes si fiers. Qui sait jamais qui porte l’autre ? Et puis vous montrer aussi que bien qu’indissociables de vous, nous sommes deux aussi (à l’eau d’rose), un couple au-delà des enfants… J’espère qu’on vous aura donné envie de construire, je suis sure que vous aurez appris à le faire, comme je l’ai appris de mes parents.

    RépondreSupprimer
  20. GODARD, fais-moi encore ton cinéma, j’ai repris un ticket ;-)
    PS : Tu es très très beau sur cette photo… mais j’t’aime bien aussi en Bruce Willis, et quoique je n’aie pas le sens du partage, je veux bien rester ta demie, more and more ...

    RépondreSupprimer
  21. C'est une belle déclaration...
    Et ton Godard, voire Bruce, y est sensible...
    Vous êtes prêts pour d'autres dizaines, c'est sûr.
    BISOUS Lulu.

    RépondreSupprimer
  22. Merci Marité ! Peut-être qu'on ira à Nioullorque un jour ;-)
    Bises.

    RépondreSupprimer