vendredi 7 mai 2010

La Venise...

des Bidochon ;-)

Ah Venise, Venise, Venise fleurit sur les blogs :
La Venise Glamour de Colibri
La Venise des intellos amoureux de Michelaise
La Venise gourmande de Totirakapon
La Venise aquarelle de Norma C
J'en ai surement perdu quelques unes au détour d'un canal satellite, le sujet revient depuis de nombreuses semaines, mois... Des Venises en palace, en amoureux, en p'tits restaus, en p'tites ruelles, des Venise historiques, des Venise éternelles....

Moi la mienne, c'est la Venise des familles nombreuses,familles heureuses, la dernière virée en camion rempli, quatre étoiles, juste en face des palaces....
 en camping ;-))

Si, si, si, avec ma troupe, je ne boucle pas le budget hôtel, en bonne fermière poitevine j'ai besoin d'air et je refuse de dormir au couvent (en plus à Venise au couvent, moi je brûle direct,  et mon tondu serait capable de se faire moine ).
Petit déjeuner sur la terrasse de la canadienne, en admirant Venise qui s'éveille au bord de la lagune, arriver le matin presto en vaporetto, en se gondolant d'une embarcation qui prend l'eau, et s'la faire touriste à la c... gomme comme sur les vieilles photos en noir et blanc de Tatie Renée amoureuse de son bel italien, avé les pigeons, accrochée au bras de mon unique et éternel Bidochon, photographiée par ma ribambelle de mômes heureux d'en être, des escapades de ces vieux amants là, soupirant sous les ponts en attendant la prochaine glace ....

;

Venise faisait partie du périple Italie. L'Italie comment dire... pour une vieille anar anticléricale...ça m'a fait beaucoup d'églises.... Et un duomo par ci, et un duomo par là, et encore des fresques, et vas-y que je t'cambriole le camion garé près du vatican, je n'avais pourtant pas blasphémé, j'vous l'jure Marie-Thérèse... 


Allez l'Ours,
 promis,
on y retournera,
en belle robe,
 en amoureux,
en palace,
en bons restaus,
en talons hauts

et je suis sure
Qu'on se souviendra
De cette éternelle Venise là ;-)



Encore un p'tit peu d'Charles ???

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !


22 commentaires:

  1. Je suis morte de rire.
    J'aime ta Venise à toi qui se prend pas la tête et un brin glamour.
    J'imagine le budget j'ai vu l'an passé pour NY en famille nous n'étions pourtant que 5 les petits canards qui ont grandi plus la mère l'Oie
    Le couvent en plus je peux te dire qu'il font comme tout le monde ils ont augmenté leurs prix et en plus il faut être là à 10h30
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Ce que j'ai aimé à Venise , c'est le vieux quartier de" La Madeleine" ..et la promptitude des vendeurs d'impers en pastic sitôt qu'il pleuvait ...et tellement d'autres choses bien sûr ...la liste est longue .Si Si .

    RépondreSupprimer
  3. Ah Lulu, va falloir que je rectifie un comm chez moi, je croyais que tu n'avais jamais rendu visite à la Bellissima !!! Façon Bidochon, ça me va aussi, j'adore faire marcher mes zygomatiques, histoire de garder ma peau souple et d'éviter d'avoir recours au lifting ! Et si tu veux y retourner façon glamour, je te prête mes tenues chic et choc, mes talons haute couture mais à tes risques et périls (plus casse-gueule que ça, tu meurs !!!, et même une bur K pour cacher que tu es une sorcière qui n'a pas envie de brûler en enfer, t'inquiéte, au Danieli on pensera forcément que c'est un nouveau châle style Versace !!! Tiens, je fais un addendum pour toi aussi, version glamour, chez moi ! Bises, et ne rêvasse pas trop, enfile tes bottes Aigle et au boulot !!!

    RépondreSupprimer
  4. Ah elle décoiffe ta Venise ;-)) J'adore évidemment.
    Bravo pour le montage photos du pont que je suppose être des soupirs (j'y suis jamais allée moi, à Venise :-(((). C'est dommage, on ne peut pas l'agrandir pour voir les p'tites photos.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. J'ai souri en parcourant ta Venise.
    Je ne comprends pas pourquoi je ne me suis jamais sentie très à l'aise dans cette ville alors que j'apprécie le reste de l'Italie. Il faudrait que je fasse appel à la psycho-généalogie pour comprendre, j'ai des ancêtres qui sont vénitiens, cela doit venir de là?
    Bon, Colibri, le jour ou tu décides de te défaire de tes talons haute couture, je suis preneur! (combien tu chausses?)
    Poutous à toutes et tous

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connais pas encore Venise. Tu as une très belle famille Lulu qui paraît unie et c'est une des choses les plus importantes. Tu as raison de vouloir partir faire un voyage en amoureux à Venise, tu nous feras ensuite voyager par l'intermédiaire de ton blog.
    Bises
    Valérie

    RépondreSupprimer
  7. Ben, Henriette (et Lulu !), mon problème, quand je veux faire cadeau de mes pompes souvent jamais portées (il y a eu un billet chez Norma sur le sujet, assez révélateur, on a bien rigolé !), c'est que je ne trouve pas pieds à mes chaussures : 35-36 !!! Une fois en Allemange, alors que j'étais partie en voyage sans avoir eu le temps de faire correctement les valoches, je voulais acheter une paire de pompes pour une invitation imprévue, dans les boutiques femmes on a rigolé quand j'ai annoncé mon pointure : "Mais il faut aller chez les enfants !"... Sans rigoler, Henriette, ne dis pas que tu arrives à marcher avec ces trucs-là !!! Si Lulu permet qu'on se fasse une petite causette puisque nous sommes "amies" toutes les trois depuis longtemps, je te rassure, j'ai des amis qui détestent Venise, cette impression d'étouffer dans un endroit où il n'y a guère d'échappées à part la mer... qu'ils détestent tout autant... D'autres prétendent qu'ils ont l'impression d'être à bord d'un paquebot qui va couler, d'autres ne supportent pas son allure décadente, d'autres la trouvent superficielle, une galerie d'art sans âme... Bref... C'est souvent totalement subjectif, mais intéressant... Pardon, Lulu, pour cette conversation directe avec ma voisine de table !!! Bon week-end à vous !

    RépondreSupprimer
  8. Ah, merci Lulu pour le Charles ! j'en reprends ! Bé dis donc, t'en as de belles vacances ! c'est formidable !

    RépondreSupprimer
  9. Arfffff, Colibri, merci de m'aider à prendre de la hauteur sur les évènements ;-)
    J'arrive ! Ben voilà, patatras, Henriette est passée chez toi avant moi !!
    Je me suis acheté hier une petite paire de bottes Aigle, en promo (35euros quand même) au magasin d'usine de Dangé-Saint-Romain, confort maximum, esthétique irréprochable, qualité inégalable. Sinon dans la région on a aussi la lingerie Aubade...
    Je vous ferai des photos...de mes bottes !
    Odile, oui c'est bien le pont des soupirs ! Si je mets les p'tites photos en grand c'est lourd à charger !
    Valérie, j'espère que ce p'tit post te donnera des idées !
    Attends Colibri en matière de hauteur, il m'arrive de faire des efforts, maintenant, le mieux est l'ennemi du bien, à grimper trop haut pour attiser la flamme du démon on peut se prendre un gadin et perdre la course. Moderato me parait un heureux compromis pour une bataille charme efficace. Dans le choix des armes, ne pas négliger le confort ;-)
    Dis donc Colibri, tes chaussures sont pour Joséphine, taille 35 c'est impeccable, parfois un peu grand !!!
    Bon je vous laisse papoter avec plaisir, je file bistroter avec ma fille de Poitiers et ce WE avec ma fille de Nantes !

    RépondreSupprimer
  10. :-))) Gloria, tu n'as pas ton pareil pour raconter tes vacances, tes sorties etc ... j'en ai mal aux joues !!!

    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Quelle humour et quelle manière originale de nous présenter Venise, la Venise universelle!!!
    Même à Venise on a besoin de bonnes chaussures de marche, c'est ben vrai ma p'tite dame!!!!!!!
    Belles photos, "tes" photos di Venezia.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  12. Quelllllllllllllllllll humour!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  13. Et oui, j'imagine bien que des sorcières dans des couvents ça doit faire des droles de réactions quasi-chimiques-explosives, ou au moins beaucoup de fumée qui sent fort le soufre... pas facile de voyager clandestin incognito parmi toutes ces églises quand on porte le titre de sorcière... même quand on essaie de cacher le tout derrière un sourire de plus charmants...
    :-)

    Visiblement un fabuleux périple... même en camion !

    RépondreSupprimer
  14. J'adore ta Venise, j'adore ton billet, j'adore ton côté "vieille anar anticléricale"...
    Norma

    RépondreSupprimer
  15. Plein d'humour ton billet Lulu, savoureux, énergique, adorable... on a (aussi, nous y sommes allés si souvent) pratiqué le camping de Venise... locations, hôtels, tout est bon pour s'y vautrer dans cette ville là...
    Aubade, tout un programme en leçons variées, mais bon nous nous contenterons de Aigle !!
    En tout cas, ravie de ta participation aux évocations de souvenirs de Venise... elle est délicieusement haute en couleurs

    RépondreSupprimer
  16. moi, j'aime Venise parce que c'est Venise, mon enfance le long des canaux, ma famille et les amis de ma famille, et les enfants des amis de ma famille, et touta la familia, la mama, le papa, la nona....j'aime Venise pour son faste et ses coins miteux, pour ses gondoles piège a C..., son linge aux fenêtres, un parfum de nostalgie !
    mais tu m'a bien fait rire malgré tout parce que quand on aime Venise comme je l'aime on s'en fout que parfois ce soit triste!

    RépondreSupprimer
  17. Connais pas Venise moi, mais, Gloria, j'adore la tienne !!!
    Bon week-end avec tes filles

    RépondreSupprimer
  18. Bravo pour ce billet sur Venise ! Bravo à la vieille anar anti-cléricale qui ne veut pas aller dans les couvents !
    Toutes ces bondieuseries et cet émerveillement devant les "Gesù Bambino" et cette peinture académique donnent des envies de meurtres !
    Continue comme ça !

    RépondreSupprimer
  19. Lulu, merci d'héberger des copine qui sont bavardes et qui prennent plaisir à échanger!
    Bon, pour les chaussures, Colibri, je pensais bien que tu avais un joli pied bien mignon et tout petit, c'est bien connu, les femmes asiatiques ont toujours fait "fantasmer" avec ce joli détail:-))mais, bon, tu aurais pu avoir aussi un pied plus grand, tant pis pour moi et mon 38 standard. Quant à marcher avec des talons très hauts... j'ai un peu abandonné, ces derniers temps, mais j'en ai toujours porté et j'ai toujours adoré ça( P.S: mari immense et travail sédentaire favorisant le port de ce type de chaussures) J'avoue que maintenant, parfois, je fatigue... C'est l'âge.
    Pour Venise,je ne déteste pas, j'y suis mal à l'aise et triste. Je n'insiste pas dans cette ville et je vais vite ailleurs, n'importe où en Italie et je revis!
    Poutous à toutes les deux et à tous les amis de passage chez notre hôtesse,
    Henriette

    RépondreSupprimer
  20. Henriette, henriette !! moi aussi je me mets dans la file d'attente pour les chaussures à talons hauts de Colibri... en plus je chausse du 36 !
    Bon, je n'oublie pas que je suis chez Lulu, j'ai tout parcouru ton billet avec grand plaisir car Venise j'y suis allée - pour une journée d'excursion - il y a 10 ans et je suis restée sous le charme. Nous envisageons - si tout va bien ! - d'y retourner en juin prochain. L'italier et moi c'est une vraie histoire d'amour, j'aime ce pays, sa culture, son peuple avec toute son exhubérance latine et sa cuisine bien sûr.
    Nous avions justement envie de faire du camping cette année, parce que les hotels à Venise, c'est beaucoup trop cher, et puis le camping, même quand on n'est pas en famille nombreuse, c'est tellement sympa.
    J'aime beaucoup aussi le montage photo... belle famille, que l'on sent totalement épanouie et heureuse de se retrouve ensemble.
    Bises et bonne soirée Lulu, nous venons d'allumer la cheminée, il fait frisquet ce soir.

    RépondreSupprimer
  21. Merci les filles à talons aiguille ! De retour de WE je savoure votre défilé haute couture, un p'tit noir au coin du clavier !

    Ah Henriette, moi aussi j'ai préféré Florence ou Rome, plus joyeuses...

    Je suis contente de compter parmi vous de "vieux campeurs". J'ai adoré camper, et quand je dis camper c'est pas avec la caravane ou le camping-car, c'est camper sauvage, belle étoile, au mieux canadienne, tout le monde à un coin pour plier le matin et partir vers d'autres horizons.

    En ce moment, on se fait les escapades confort, mais je n'ai pas dit mon dernier mot,à la retraite, dès qu'on aura la Harley ;-)

    Bon en attendant, je reviens de WE, donc je retourne presto à la basse intendance en...balai ;-((

    RépondreSupprimer
  22. Salut lulu,
    Moi je ne connais pas Venise, mon Italie c'est La Toscane.
    Les talons hauts de mes 20 ans m'ont laissé des pieds inchaussables, qui se trouvent bien à l'aise dans les convers ou les bottes Aigle, les escarpins roses de Rosine Bachelot me conviennent aussi très bien.
    J'ai bien aimé ton billet plein de tonus et de truculence.
    Passe une bonne semaine lulu...

    RépondreSupprimer