dimanche 3 juin 2012

Mère et filles. Une vie française.



Je crois que chaque jour, elle est présente.
 Depuis des années, on me demande ce qui m'a animée...
Je crois profondément que c'est elle.
Simone Veil.


Ecoutez bien, elle l'appelle "Mânman", ça m'avait bouleversée....
ça vous avait aussi bouleversés... il y a deux ans déjà. 

Grâce à vos commentaires  ...Un p'tit plus pour le tout !

Amour, naissance, sourires béats



On lui avait dit, tu verras


Une étoile te protègera


Jeux poupées, gâteaux de miel


Dix ans, elle cherchait dans le ciel


L’astre magique nimbant sa blonde tête


Famille, plaisirs, rires, c’était fête


Elle est descendue, un matin


Belle, jaune, cousue à son jeune sein
....

Michel Turquin.
---------------------------------------------





12 commentaires:

  1. Oui Lulu, moi aussi j'avais noté ça. Et même en l'écrivant, j'en ai des frissons d'émotion. Quelle femme. Si j'ai lu hier soir son remarquable discours, je n'ai pas encore lu celui de d'Ormesson. Mais j'ai entendu ce matin sur France Inter qu'il aurait terminé en disant "Nous vous aimons". C'est vrai, simplement.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Michel, pour ce très beau texte et cette émotion partagée. Mère et fils aussi !
    J'ajoute le lien vers ton poème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @: À Lulu: Merci , d'autant plus que ce jour ... un an de plus!! Et qui dit anniversaire dit accouchement , et qui dit accouchement , il y a une pensée pour sa maman.
      Bises.

      Supprimer
  3. C'est une grande dame et je me réjouis qu'elle soit devenue "éternelle" ...

    RépondreSupprimer
  4. Tu lui rends un bel hommage.
    Peut-être un jour pourrons-nous lire des confidences recueillies par une de mes amies.
    Madame Veil n'est pas encore décidée pour la publication.
    Lisez: Ma vie Balagan et puis les écrits de Dominique Missika sur cette période
    Le chagrin des innocents ,La guerre sépare ceux qui s'aiment,entre autres

    RépondreSupprimer
  5. Quand aux Arts et Métiers, nom de l'époque de cette école où j'ai appris mon métier, un jours vint des gens pour nous montrer des photos terribles. Nous devions monter, nous du deuxième semestre, une exposition sur ce qui s'était passé en Allemagne. Je crois que ces messieurs ont réalisé que tout cela était au dessus de nos forces. de toutes manières nous n'avions pas assez d'expérience. Je ne me rappelle pas avoir jamais eu vent de cette exposition.
    Ce que je me rappelle, le choc ! je voyais ces photos pour la première fois de ma vie. Je n'avais pas encore 20 ans. A l'époque ces photos ne circulaient pas si librement. Une des photos, le monsieur barbu parmi un groupe qui est dans un cadre, des lits en hauteur, reviens régulièrement, dans les présentation de la Shoa. Elle est dans la vidéo.

    RépondreSupprimer
  6. Très fusionnel le rapport Mère fille, pas facile à gérer souvent, mais unique et irremplaçable toujours !

    RépondreSupprimer
  7. Simone Veil, une grande dame comme je l'écrivais à ta copinaute Odile, un hommage bien mérité mais tellement tard!
    Nous lui devons beaucoup!!!!
    Merci Lulu et bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  8. Bravo pour ce post, à l'honneur d'une femme qui le mérite bien! Elle est tellement belle, dans tous les sens!

    RépondreSupprimer
  9. Avec 5 filles Michelaise... je confirme ;-)
    Aloïs, merci pour les références, je vais mettre le lien vers les ouvrages que tu recommandes.
    Beatrice, je me souviens d'avoir vu Nuit et Brouillard au cinéma, avec le prof d'histoire dans les années 70.
    C'est vrai qu'on lui doit tant Peter. Martine, je suis bien d'accord avec toi, on garde le sentiment pour certains grands personnages de notre état d'une chance perdue pour le pays. Comme quoi, le bulletin de vote ne peut pas tout. Pour qu'elle gagne l'élection présidentielle avec, allez, 60/70% des suffrages, hein ? ça fait longtemps qu'elle peut prétendre à ce score, et bien il eût fallu qu'on la laisse se présenter....
    Je me souviens que chez Odile, pour l'hommage à Philippe Seguin nous avions déja regretté cette relative, car néanmoins prestigieuse, mise au placard des talents.
    Enfin....

    RépondreSupprimer
  10. Toujours autant d'émotion, Lulu, à la lire et à l'entendre. Et à relire aussi tous les commentaires à son sujet. Hier soir, je relisais Annie Ernaux, et elle parle aussi de ce fameux "manman" utilisé dans sa famille. Ce n'est pas du tout la même approche, ce n'est pas du tout le même milieu, les mots pourtant restent les mêmes.

    Bises Lulu et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  11. Oui c'est une dame, une grande et vraie ,elle le restera ...
    Merci de ce billet Lulu et Michel de ce texte qui l'accompagne.
    Bises du jour

    RépondreSupprimer