mercredi 24 mars 2010

Les grandes lessives .

De blog en blog, les sujets fusent, évoquant à l'âme du promeneur virtuel, souvenirs parfois en  images. L'occasion d'aller farfouiller dans les papiers, les albums, les chiffons.
Et l'occasion  ainsi de mettre à l'honneur tout ce p'tit monde qui défile sur la droite de la page, invitations à tant de voyages, de lectures, d'émotions, d'humour et de réflexion. 
Voici une photo écho d'une photo (bien plus belle) de Sacha
Familles nombreuses, familles heureuses, à la belle époque des machines spéciales chaussettes claires, les enfants modèle mettaient du coeur à l'ouvrage ;-)
J'adore jouer à la corde à linge. Etendre, ramasser le linge, parfumé par le vent, courir le mettre à l'abri des premières gouttes de pluie...



Si le sujet vous amuse  :


Et vous verrez que la pince à linge peut être à l'origine des plus grandes complicités comme des plus vives querelles ;-)
A offrir aux maniaques du chiffon à poussières !

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !


Posted by Picasa

12 commentaires:

  1. Oh, moi, les chiffons, j'aime pas m'en occuper du tout !

    RépondreSupprimer
  2. J'adhère sauf pour la course contre la pluie!!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Je te laisse les chiffons mais je veux bien partager ta corde à linge :-)) C'est vrai qu'étendre le linge à l'extérieur est un plaisir ! Je le fais quand je suis chez ma tante, à Troyes, j'aime cette odeur de propre... Ce n'est pas du tout la même chose quand on sort le linge du sèche-linge :-))
    Merci pour l'idée de lecture. J'ai lu plusieurs ouvrages de ce sociologue, mais pas celui-là. Pas plus que "Familles à table", qui me tente depuis un moment. Le connais-tu ?
    Bises et bon repassage :-))

    RépondreSupprimer
  4. Muchas gracias por tu comentario en mi blog, estoy visitando el tuyo y me encanta...Sacha nos unido,
    Bonne journnée L.

    RépondreSupprimer
  5. C'est pas grave pour les chiffons Anne, j'te trouverai autre chose à faire ;-)
    Aloïs, la course contre la pluie en conjurant le sort avec une belle collection de gros mots, c'est rigolo, surtout quand tout l'monde sort de table en quatrième vitesse pour participer !
    Sur les nappes remarque la pluie c'est pas mal ça fait office de repassage.
    Odile, je n'ai pas lu Familles à table, mais moi aussi ça me met en appétit. M'enfin ce sociologue, si au lieu de papoter il passait le balai et il faisait la popotte...
    Aujourd'hui la pluie n'y est pas, nettoyage de l'écurie, du jardin, j'ai de l'aide, j'en profite !
    Bises !

    RépondreSupprimer
  6. J'aime les pinces à linge, merci pour la piste de lecture, je ne connaissais pas du tout. Ce genre de sujet m'intéresse beaucoup.

    RépondreSupprimer
  7. je suis une adepte de la corde à linge... plus que du chiffon ou de l'aspi !!! et courir aux premières gouttes qui tombent, surtout à plusieurs ... quelle partie de rigolade.
    Et remettre les draps qui viennent de sècher dehors, dans les lits, sans passer par la case armoire ... ça sent bon !!!

    RépondreSupprimer
  8. trop chouette ta photo et cette grande lessive de printemps qui fait très authentique !!! du coup cela donne envie de lire kaufmann, dommage je viens juste de passer une commande sur amazon, mais je vais tacher de m'en souvenir pour la prochaine fois !

    RépondreSupprimer
  9. Kaufman est sympa à lire, c'est à la fois sérieux et plein d'humour.

    RépondreSupprimer
  10. Ah le jour de la lessive, c'était il y a bien longtemps, je devais avoir 5 ou 6 ans, nous descendions à la rivière derrière la brouette remplie de linge poussée par Mairie Louise. Et c'était une vraie partie de rigolade avec Régine, Gérard, Françoise, Mario, Patrice et moi, dans le lavoir. Souvenirs, souvenirs, merci Lulu!

    RépondreSupprimer
  11. Bienvenue L (Un abril encantado) ! Décidément les hasards des blogs me ramènent souvent à Madrid et j'ai adoré cette ville si joyeuse si vivante, une ville où j'aimerais vivre et ça à part Paris, et bien c'est rare !
    En Espagne toutes les générations se mélangent les vieux, les BB, ça fait du bien !
    Hasard heureux aussi qui me ramène à mes racines castillanes. J'ai l'espagnol de ma grand-mère dans l'oreille (elle me parlait en espagnol et je lui répondais en français)... Si lo entiendo todo,lo ablo poco et no lo se escrivir.
    Au hasard des blogs, le lire me fait du bien !
    Belle journée à toi et à très bientôt !

    RépondreSupprimer
  12. moi je ne saurais plus me passer du sèche linge. j'ai horreur du caca le mouche sur la nappe blanche, des taches de gouttes sur la serviette et des draps aussi raide que la justice....

    RépondreSupprimer