lundi 1 février 2010

Sainton Jean, le bagnard d'Availles.

Propriétaire demeurant à Availles-en-Châtellerault, il est condamné le 16 Messidor An 13 ( le 15 Juillet 1805) à 22 ans de fers pour vols avec violences commis sur des chemins publics à Archigny et Champigny-le-Sec.
Envoyé au bagne de Rochefort, où il décède le 11 Mars 1806, 8 mois après.
---------------------




Un aïeul lointain, bagnard, en voilà une découverte qui mène loin !
 C'est ce voyage dans l'univers carcéral des bagnes de métropole et d'outre-mer que nous offre Michèle Laurent.
Un vrai travail d'Histoire, très documenté. Les lieux, les lois, les procédures, les habitudes, la vie quotidienne, l'artisanat, les chants, la poésie, tout y est.

Mais surtout, plus de 1000 Bagnards de la Vienne, répertoriés entre 1796 et 1938, leur nom, prénom, profession, leur village d'origine, la date et le lieu du crime, parfois décrit avec précision. Comme Jean Valjean, il arrivait qu'on parte au bagne pour un morceau de pain cotoyant d'autres condamnés dont les crimes et infanticides font froid dans l'dos !

 Bref, un bouquin passionnant, incontournable et grâce auquel il m'a été possible de retrouver ce voleur de grands chemins, propriétaire étonnant non ?
 Aucun autre forçat ni sur Prinçay ni sur Availles.

Un bagnard dans la famille ? Un condamné à mort ?
On va voir ça, je vous tiendrai au courant !

Il y a  un Godard né à Adriers à 40 km de Genouillé, et une petite Marquet à Pleumartin qui m'interpellent, il va falloir les faire parler ces deux-là ...


Rochefort, Brest, Toulon, Cayenne, et bien d'autres, ce livre vous raconte les bagnes de France et la vie quotidienne de ses forçats, leur artisanat, mais aussi tout le versant législatif de l'époque.

 Disponible dans la région de la p'tite librairie à la grande surface,
 280 pages  pour la somme de 20 Euros.
Courez vite l'acheter avant qu'il soit épuisé, ça s'lit comme un polar !


Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !


Posted by Picasa

11 commentaires:

  1. ouais, ça m'intéresse ! Pourquoi y a des jours où j'ai l'impression que le Pouvoir actuel me semble nostalgique de cette si "belle époque" ?

    RépondreSupprimer
  2. Sujet d'actualité, on nous parle du nombre scandaleux de garde à vue aujourd'hui 900000... on s'en tire bien quand on y pense ;-)

    RépondreSupprimer
  3. C'est passionnnant Lulu. J'imagine que le livre peut être intéressant même en dehors du département, non (en dehors des listes des prisonniers) ?

    RépondreSupprimer
  4. Il peut bien sur intéresser au delà de la Vienne, Odile ! Les 80 premières pages concernent des généralités et aussi le parcours des bagnards à partir de leur condamnation à Poitiers. De la prison de la Visitation au bagne.
    Tu vois donc que la part la plus importante de l'ouvrage reste locale et énumérative. Mais le descriptif des condamnations, l'analyse statistique est passionnante. Les histoires de femmes sont poignantes, les infanticides terribles, les rivalités aboutissant à des dénonciations, les empoisonnements ou prétendus tels, les hésitations de la justice, son acharnement à noter les détails, dans ce tout petit monde rural me stupéfie chaque fois. J'y reviendrai, mais pas trop vite, plus tard, quand j'aurai tout lu et quand Madame Laurent aura bien vendu son livre ;-)
    J'ai l'impression que le bouquin n'est pas disponible sur internet.
    Je ne sais pas si c'est l'année du bagne à un titre quelconque, mais sur le blog de Philippe Poisson (tu trouveras le lien à droite),d'autres livres sortent sur le sujet.
    Ainsi d'ailleurs que de nombreux livres sur les hopitaux, dont un sur Ville-Evrard qui me tente !
    Merci en tous cas pour vos encouragements !

    RépondreSupprimer
  5. Ca doit être passionnant ! Je dois chercher mes bagnards de famille dans autre livre, publié en Suède !

    RépondreSupprimer
  6. moi qui regarde que les images,j'ai remarqué que tu as un bien beau marque page digne de la collection d'ODILE

    bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. j'ai un ancêtre qui a été condamné au bucher,à Genève, en 1547 pour ses idées de libre penseur donc anti-calviniste. qui dit mieux ??? domi

    RépondreSupprimer
  8. Alors là respect Domi ;-)
    Quoique sans pouvoir le prouver si je gratte du coté de l'inquisition espagnole, je dois pouvoir faire aussi bien !
    Peter bienvenue ! J'ai découvert, par chez Clo ton blog sur Paris, bravo, les plans, la variété des sujets, tous ces blogs sur Paris m'enchantent, je vais les réCapituler quelque part !
    N'hésite pas à venir nous raconter tes bagnards de Suède, on pourra sans doute comparer les procédures !
    Oui Domi( ?), Dans le post d'Odile, j'ai vu qu'on avait droit à corne ou marque-page papier cuir tissu, l'option patte de chat n'est pas très fiable, mais pleine de bonne volonté !

    RépondreSupprimer
  9. OH OUI !!! comparons les procédures...chic on va faire dans le super goor aujourd'hui. "GOOR j'ADORRE" domi

    RépondreSupprimer
  10. Effectivement même si on n'habite pas cette région,le livre doit être captivant.
    Ceci dit ma belle-mère était née à Bellac et y a habité jusqu'à son mariage,pas très loin....

    RépondreSupprimer
  11. Pas trop gore Domi, c'est moi qui modère les commentaires, déjà que j'ai du mal avec les films interdits aux moins de 12ans !
    ------------------------
    Aloïs, Bellac Haute Vienne, il y a une quinzaine de bagnards répertoriés qui viennent de là-bas, si tu veux que je cherche un patronyme ou que je t'en envoie la liste par mail n'hésite pas.
    Les originaires des Deux Sèvres sont bien représentées, et on trouve même un Beaumann Pierre qui vient de l'Yonne ;-)
    Personne ne vient de Genève, mais il y a 7 espagnols, 4 Italiens, un belge, un allemand, et deux algériens.

    RépondreSupprimer