vendredi 5 février 2010

Aventi Vendetta !


Lorsque je passe chez Anne des Ocreries, ma bergère préférée du Web, je retrouve pas mal de bonheurs partagés, une vieille bicoque difficile à chauffer, des bestioles qui font gadouiller, des bonheurs de mise-bas et de nuits blanches, la vie comme elle va, de l'humour, de l'énergie....
Et puis plein de choses différentes qui m'épatent, ses souvenirs, son parcours, son talent d'écriture, sa force, ses amours, ses emmerdes.
 Bref encore une petite brune qui pour moi ne compte pas pour des prunes.
Mais en plus de tout ça, il y a un truc qui me fait à chaque fois craquer c'est ça :

Une p'tite photo de rien du tout, de Jericho son âne attelé en balade avec la bergère !
Un âne bâté,  forcément ça m'fait baver.
J'me vois bien ramenant le bois du potager des confitures avec Vendetta, trimbalant une ribambelle de lardons, sur les chemins qui mènent au château de la Belle au Bois dormant, décorant la cariole pour installer les cadeaux du Père Noël qui viendrait à minuit sonner à la porte avec son p'tit âne...
Bref, j'me vois bien.... 
 Anne a gentiment accepté de me coatcher dans ma quête sanchopansesque !
A chacun ses moulins !
Elle m'a donné toute une liste de conseils que j'essaie de suivre à la lettre et au jour le jour.
Anne je viens  donc faire le point d'étape de début février.
---------
a- Les soins.
Vendetta se laisse facilement soigner, qu'il s'agisse des sabots, de brossage, de nettoyer ses yeux. Elle aime ça et aime beaucoup appuyer sa tête contre moi. Elle ne mord jamais et ne rue jamais.

b- La mise en place du licol .
ok.
 Les premiers temps la Vendetta qui n'a pas besoin de lunettes contrairement à la sorcière, se carapatait dès qu'elle me voyait arriver avec le matos. Là c'est nettement mieux. D'abord, je cache le matériel dans mon dos, je l'appelle, je lui parle, je lui caresse les oreilles et on ne fait plus trois fois le tour du pré pour réussir à passer le licol.
----------
c- Le pré pour se reposer, ailleurs pour travailler.
Bon alors là c'est un peu plus coton.
 Dans le jardin qui mène au potager, c'est pas la peine de la pousser aux fesses, souvenir de mes jolies laitues dégustées à l'occasion d'un ouverture de portail, elle y va direct....
d- on avance !
Un âne se pousse mais ne se tire pas. La longe dans la main gauche, à la gauche de l'âne, on titille la cuisse avec la badine dans la main droite. Leçon retenue efficace. Les premières fois c'était Lulu devant Camille qui pousse aux fesses, mais maintenant, je la fais avancer toute seule, elle a pigé.

Nous avons tenté, notre première sortie dans le village avec cheval et âne (le cheval faisant le ramdam dès que l'âne sort de son champ...visuel. Bon je sais il faut faire travailler chaque animal indépendemment, ça va venir, là c'était histoire de simplifier. On n'a pas emmené les moutons et pourtant Tic et Tac étaient volontaires pour la promenade !
Première fois, Vendetta a fait 5m en avant dans le chemin des bois et 15 m en arrière après une demi heure de sur place. Retour maison, ridiculisés ;-(((
Deuxième fois, mieux, 10m en avant, un quart d'heure sur place, 2m en avant, gros calin retour maison.

Troisième fois on est allé tout droit sur le chemin du village, pas vers les bois. Nettement mieux accepté. Va savoir pourquoi ? On a du faire environ 150m, on a vu le vieil Amour, l'âne du village que ma pin'up a mis dans tous ses états , on a croisé deux voitures, merci la trouille, on a rencontré les chiens de la voisine, bonjour le bazar, et on a mis la pagaille chez les poneys de l'autre voisin, heureusement on a croisé la vieille dame qui a dit que c'était bien qu'elle avait plaisir à voir les chemins avec ces gros animaux comme avant. Diablo n'a pa aimé sentir la concurrence de l'âne auprès de sa chérie, et nous l'a fait savoir, bref ça commençait un peu à chauffer, avant de voir tout l'monde s'éparpiller aux quatre coins du hameau,  nous sommes rentrées à la maison !
Et voilà le travail !!!

Bien sur nous étions tellement concentrées sur notre tâche que nous sommes parties sans appareil photo...


Avoir un âne chez soi
 d'Irène Van de Ponseele.
Commandé !


Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !
Oui bien sur j'aurais pu mettre cet article sur le blog des Bois, mais Anne c'est ici qu'elle me lit !


Posted by Picasa

11 commentaires:

  1. Oh ma Lulu tu sais combien ce billet parle à mon coeur. Mon Floflo a définitivement décidé que le travail c'était pour les autres, ben oui. Pas fou le mec, c'est bien mieux pour les filles notamment. Bref j'ai adoré te lire, c'est délicieux, pour une soirée,il n'y a pas mieux. Il y a toute sa sensibilité, ton respect des animaux, des hommes, la vie quoi. Merci ma Lulu et Grosses Bises.

    RépondreSupprimer
  2. Hahahahahaha ! bien joué Lulu ! tu t'en sors bien ! Un nouvel environnement est toujours difficile à appréhender, ne renonce surtout pas, 200m aujourd'hui, 300 demain ! tu dois devenir "sa" confiance de référence, qu'elle se sente en sécurité juste parce que tu es là ! le travail quotidien t'y aidera, c'est du bon boulot, ne relâche pas !
    La petite photo du blog, c'est jéricho attelé au tombereau, cette année là j'avais fait un potager dans le fond de mes prés, et on y a mené tout le fumier des étables. Il m'a aidé à rentrer les foins, en alternance avec son copain Titane (1 h l'un, 1 h l'autre), et il m'a joué autant de tours pendables qu'il a pu. En particulier, il déteste passer sur les bandes peintes des stops et des passages piétons ! Et définitivement, il est gaucher, j'ai bien du mal à le tenir à droite !

    RépondreSupprimer
  3. J'oubliais de dire : c'est une jolie pouliche d'âne ! je te souhaite la pleine réussite de tes projets avec elle !

    RépondreSupprimer
  4. Tiens ...j'aime bien cette citation de Heinrich Heine
    "Je suis fermement persuadé que les ânes, quand ils s'insultent entre eux, n'ont pas de plus sanglante injure que de s'appeler hommes."

    RépondreSupprimer
  5. Génial de suivre ici les apprentissages des unes et des autres, bravo à toute la tribu ! Qu'est-ce qu'elle est belle, Vendetta. On a envie de mettre les mains sur son front tout pelucheux, et de lui parler entre quat' z'yeux.
    Bises Lulu.

    RépondreSupprimer
  6. Patience et régularité....Avec les poneys et les chevaux c'est comme ça, avec les ânes je ne sais pas! Est-ce vrai que les ânes sont têtus?
    Je pense que tu as gagné sa confiance, il te faut la garder après c'est incroyable comme elle t'en sera reconnaisssante, ta Vendetta!!!
    Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ta chère Vendetta
    Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  7. Ah, que je voudrais un âne!
    Mais le Grand Vizir s'y oppose....
    Anne, Lulu... pourquoi n'utilisez-vous pas les carottes, ou les pommes ou le tabac?
    Y'a rien de tel pour les équidés récalcitrants; je me souviens que le Pégason, quand il fallait le faire monter dans un van... il damait le pion à tous les ânes de la création. Pourtant, carotte devant et balais derrière (ah, les vertus pédagogiques du balais!)on finissait toujours par l'avoir.
    Allez Vendetta, avec un nom pareil, tu ne voudrais pas qu'elle soit docile, tout de même
    Bises
    P.

    RépondreSupprimer
  8. Pomme, c'est tout simplement pour ne pas lui donner de mauvaises habitudes : une bête habituée à n'obéir que sur incitation de friandises fera vite monter les enchères (c'est malin, ces bestioles, tu sais !) et deviendrait vite impossible et capricieuse !
    La voix et l'encouragement, les aides éventuellement, c'est ça qui doit faire avancer la gamine !

    RépondreSupprimer
  9. Avec tous ces encouragements, ça va continuer à avancer !
    Tataze, je savais que ce billet parlerait à ton cœur ! Si tu as des trucs pour calmer Diablo afin que je puisse le laisser dans le pré pendant que je m’occupe de Vendetta, je suis preneuse. Faut-il que je l’enferme dans l’écurie avec ses moutons ou c’est une erreur ?
    Pomme, j’ai essayé de ruser non pas avec une carotte mais avec un morceau de pain. Elle se méfie +++ et préfère se priver de gourmandise, elle tourne la tête ;-(( C’est vraiment une chipie quand elle fait sa tête de mule ! Mon Ours non plus ne voulait pas d’âne, emmène le Grand Vizir à la foire, moi j’ai gagné comme ça, j’ai payé à mon Ours un anguille grillée avec un ballon de rouge, la bonne ambiance de la foire de Lencoitre, son accordéon, sa lingerie à grandes culottes de grand-mère, ses p’tits producteurs de légumes, ses marchands de volaille, ses cassettes en bois, ses paniers en osier, ses fromages de chèvre et son marchand d’ânes ! Vendetta était là, clés en mains, on me la livrait à la fin du marché, l’ours a dit oui et c’était vendu. Je n’ai pas réussi à négocier qu’on la ramène dans le break laguna ;-)).
    Sinon, on dit souvent qu’un âne ne doit pas être seul parce qu’il s’ennuie et que son meilleur compagnon est un autre âne (les marchands d’âne en particulier). Ici Vendetta est très compagne avec les moutons, le cheval et le chien avec qui elle aime jouer et gambader, et chahuter. Elle ne s’ennuie pas du tout !
    Merci Tonton Mitch pour la citation, je vais l’ajouter !
    Enitram, tu as raison, la régularité c’est la clé de l’apprentissage ! Et je t’assure que c’est vrai, les ânes sont têtus, moi qui débute avec en même temps un cheval (immense) et un p’tit âne, j’ai bien moins de mal à faire avancer la girafe que la Vendetta. Lorsque celle-ci a décidé que NON et bien il faut ruser pour gagner. Moi ça m’amuse, j’aime bien les mauvais caractères ! D’autant plus que têtue oui, mais pas du tout agressive, ni brutale.
    Ce que j'adore ? Me promener dans mon pré et voir toute la troupe dans un premier temps m'observer et dans un second me suivre, cheval, âne, moutons, poules et chien sous l'oeil hautain des chats qui guettent sur le petit mur.
    Belle journée à vous !

    RépondreSupprimer
  10. "Avoir un âne chez soi"... c'est mieux que d'avoir un âne en soi !!! Quoique... Je rejoins Tonton Mitch, car j'ai toujours adoré les ânes depuis mon enfance, je les trouve extrêmement sensibles et intelligents, quoique, sûr, un peu têtus ! Mon rêve serait d'en avoir un quand je serais installée en Bretagne où, déjà, je suis entourée de... chevaux, ceux qui viennent piétiner mon jardin en mon absence et qui viennent renifler dans mes paniers quand je vais aux champignons ou aux mûres !!! Je vais à ta ferme du bonheur... Bon week-end, Lulu.

    RépondreSupprimer
  11. J'aimerais bien voir le tableau : te voir te promener avec ton âne et toute ta troupe, cheval, moutons, poules et chien, ça doit valoir le coup d'oeil ;-)))

    Tu es bien partie pour arriver à ce que tu veux avec ta Vendetta, ça m'étonnerait qu'elle ait le dernier mot... non ? et tu as un(e) bon coatch ...

    bon WE
    bises

    RépondreSupprimer