samedi 30 janvier 2010

De Chenevelles à La Chapelle-Roux.


Dans le centre bourg de Chenevelles, prendre la direction Archigny, 4 km plus loin se trouve
 la Chapelle-Roux.
Tour à tour, village, paroisse, commune, la Chapelle-Roux fût rattachée à Chenevelles en 1818 (comme Prinçay à Availles). Située à 7 km de Pleumartin et 8km d'Archigny, cette carte vous donne une petite idée de la distance qui sépare le centre bourg des petits hameaux lieux-dits mais aussi anciens villages et communes qui furent regroupés d'une manière un peu autoritaire, laissant aux habitants et à leurs descendants géographiques des regrets, des velléités d'indépendance, un comble à l'heure des communautés de communes. L'occasion en tous cas de rassembler les documents, faire revivre l'histoire, et garder trace.




Tout près se trouve Badard, ancien  village,  qui abrita la saga des Marquet... Parmi les quelques descendants éparpillés, accrochés à des branches directes ou féminines diverses dont nous reparlerons, certains sont passionnés de racines, collectionneurs d'anecdotes, curieux d'histoires, amoureux de vieilles pierres, etc etc.... Un grand merci parmi eux, à ceux (Lanina, Yves) grâce à qui, il m'est possible aujourd'hui de réunir ici les documents mis à ma disposition, afin qu'ils bénéficient à tous les passionnés de passage.

Il est difficile d'en faire une synthèse, j'ai donc choisi de les transcrire, de les photographier et de les mettre progressivement en ligne.





Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !


11 commentaires:

  1. Ah oui, merci à eux. Et merci à toi aussi pour le partage dont nous nous délecterons.
    J'ai appris il y a peu, en me procurant les tables des mariages de Cerisiers, "mon" village de l'Yonne, que l'un de mes cousins (à la 9 ou 10e génération :-))) prépare une monographie du village. Je m'en réjouis à l'avance. Quel meilleur moyen d'approcher au plus près de la vie de nos ancêtres ?
    Bonne journée Lulu.

    RépondreSupprimer
  2. Nous n'avons plus qu'à attendre.
    Merci à vous tous

    RépondreSupprimer
  3. ça arrive, ça arrive ;-)
    Tout ne sera pas passionnant, mais tout y sera !
    Odile, c'est formidable ça !
    Il y a un ouvrage concernant Genouillé, le berceau des Godard, et cette année un gros pavé sur Thuré, autre petit village près de Chatellerault. Ces livres sont des trésors de passionnés.
    Il faut que je fasse une rubrique bibliographique d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    je suis un descendant de Jean II Marquet de Badard et je suis à la recherche de documents qui prouvent que François Marquet de Badard est son grand-père. Est il possible que vous m'envoyer quelques photos, plans, documents du domaine de Badard? Etant de l'Anjou il est assez difficiles pour moi de m'y rendre.
    Je trouve facinant toutes vos recherches, celà à du vous demander beaucoup de temps, moi je me suis mis à la généalogie l'an dernier en recherchant tous les actes d'état civil et paroissiales pour arriver à Jean II Marquet de badard et donc Jean 1 Marquet de Badard.
    Je n'ai pas de blog, voici mon adresse e-mail : julienmarquet@hotmail.com
    Merci D'avance,
    MARQUET Julien

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Julien, merci de votre visite et de vos encouragements !
    Il me semble que les descendants directs des Marquet de Badard sont rares. Par les filles, on les compte plus nombreux ;-)
    Je vous contacte par mail pour partager les données que j’ai, donnez moi juste quelques jours, car la fin de cette semaine est un peu chargée, et demain je pars me régaler aux Archives de Poitiers, mon sujet sera Prinçay, mais j'y chercherai un jour prochain ce qu'on peut trouver d'autre sur Badard.
    Concernant la filiation entre François l’ancêtre et Jean on ne retrouve pas d’acte dans les registres, mais le nobiliaire de France confirme cette filiation. Je peux vous donner également un récapitulatif de tous les Marquet éparpillés dans les registres des p’tits villages alentours (il y avait un Marquet curé de Prinçay)ainsi que l’arbre de quelques cousinages Marquet.
    J’ai commencé la généalogie en 2003 il me semble, avec quelques interruptions. C’est une activité très addictive et qui ouvre des tas d’horizons, amène à de très nombreuses anecdotes, fais réviser son histoire de France. Après il faut essayer de partager vite et au fur et à mesure. J’ai commencé ce blog un peu tard, j’ai encore des tas de choses à raconter à collecter dans ce p’tit blog, trouvailles faites au fil des actes et des branches remontées qui trainent dans des p’tits cahiers.
    N’hésitez pas à faire un blog, à partager vos hésitations , vos étonnements, vos déceptions. Il faut parfois plusieurs années pour trouver un écho, mais les Marquet cette année frappent nombreux à ma porte.
    A très bientôt !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Lulu, toute nouvelle dans la régio et passionnée de généalogie, je viens de commencer l'arbre de mon conjoint, Fabrice TRANCHANT et j'arrive à ... nos fameux Marquet de Badart. Il en est un descendant direct (par le biais de Marquerite Marquet de Badart et Jean Bouffron). Vos recherches sont passionnantes et sont en lien avec les miennes, comme du coté de Jean Roy par exemple. Nous habiton a Avanton et je suis secrétaire de mairie. Ce serait un plaisir de vous rencontrer. Voici mon adresse mail car je n'ai pas de blog moi aussi : apparu.emanuelle@aliceadsl.fr
    A bientôt peut être

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Emanuelle (?)! Bienvenue dans la région et sur le blog. Il me semble qu'il y a un "nid" de Tranchant sur Availles, je dois en avoir aussi quelques uns. Et je vois avec plaisir que le cercle des Marquet de Badard s'agrandit et que les épouses issues des Marquet aiment les vieux registres !
    Les secrétaires de mairie sont des gardiennes de trésor ! Je vous contacte par mail, ce sera aussi un plaisir pour moi de vous rencontrer !
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  8. Lulu,
    Très heureuse que vous m'ayez répondu.... Effectivement, les vieux registres sont une drogue pour moi.
    Mon "nid" de tranchant et vraiment concentré sur Archigny, La chapelle Roux et Monthoiron. J'ai quelques "trous" notamment coté Roy. Dès ce week end je reprends mes notes et je vous en parlerai sans vouloir abuser ou vous déranger.
    D'ici 15 jours nous allons à "la rencontre" sur le terrain, de Badard et des autres lieux que j'ai répertorié. En attendant, je suis impatiente de vous rencontrer. A bientôt et bonne soirée.
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour ,c'est la lanina, Tous les ans , à la Toussaint venaient des Petis enfants fleurir la tombe de leur ancetre enterré à Chénevelles, il était fermier a Badard avant la famille Baron.....Jeunes , ils avaient vécu à Badard et revenaient régulièrementIl y a eu une Dame Tranchant épouse d'un Marquet et descendante de la branche de femmes, mais Lulu doit pouvoir facilement vous renseigner....

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Lanina, j'espère que tu vas bien ! Merci de garder un oeil sur Lulu Sorcière ! Tu as raison il s'agit d' Antoinette Tranchant qui se marie à Marquet Jean II en 1599 à la La Chapelle Roux, ils sont dans l'arbre de la Godardière qui est en lien sur la droite du blog.
    Les Tranchant sont encore très très nombreux dans la région !
    Bises .

    RépondreSupprimer