jeudi 15 octobre 2009

Une p'tite dernière....



Avant d'attaquer l'hiver !


Les premiers seront les derniers... enfin les premiers comme les derniers seront les meilleurs. En Octobre, les framboises c'est chacun pour soi, moi si j'en trouve une je la mange sur place, quelque soit l'heure, comme une voleuse, comme si c'était la dernière de la saison, la dernière de ma vie, la der des der...
Celle-là, ben finalement heureusement que ce n'était pas la dernière, parce qu'en cet état d'urgence absolue pré-grippale et post-vaccinale, j'ai gobé avec...  la punaise qui la squattait  ! !
Gurps.....

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

10 commentaires:

  1. Nous on a même pas eu la première...
    C'est pô juste!
    PP

    RépondreSupprimer
  2. Bon appétit Lulu :-)) ! On a dégusté aussi à Valloires, samedi dernier,les dernières framboises, quelques groseilles encore... Juste de quoi en garder le souvenir sucré sur la langue jusqu'à l'année prochaine.

    RépondreSupprimer
  3. Alors question : quelle saveur les deux mélangées ? Moi je te les laisse toutes les deux. Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
  4. De toi ou de la punaise qui fut la plus étonnée ?

    Il y a des dernières, mais il y a des premières aussi, première noix, première noisette, première châtaigne,premier coing, et premières gelées ce matin Brrr fait pas chaud...

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas qui fut la plus étonnée ;-).
    Plus qu'une saveur... que dire un arrière goût, très concentrée sur cette dernière petite gorgée, je l'ai avalée tout rond, il n'était plus temps de s'interroger sur l'acreté, certitude sur l'odeur, pas de sensation de craquant, effet immédiat sur l'ensemble, les yeux tout ronds, paralysie faciale brutale, envie de cracher immédiatement inhibée par une efficace campagne anti H1N1 imprimée dans le lobe temporal de ma mauvaise éducation (j'ai pas dit mauvaise vie attention attention), logorrhée consécutive immédiate dans un registre pour le moins familier...
    Oui Canotte, premiers froids ici aussi !
    Bonne journée à tous !
    PS : Domi tu as vu juste, bien plus de piments sur ma punaise que sur mes curés de Prinçay ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Punaise ! Ces satanées bestioles ont eu droit à une belle remontée de fruits dans le jardin de feue mon amie Anne, de Bretagne : au bout de 50 pots de gelée que j'ai faits pour son mari et ses filles avant de partir (ils savent pas faire, va falloir qu'ils s'y mettent, maintenant... car bibi ne serai pas toujours là au bon moment !), j'ai arrêté alors qu'il en restait encore plein dans le champ avant mon retour sur Paris. Dommage, je trouve celles de septembre-octobre meilleures... Il m'arrive aussi, morfale comme je suis, d'en avaler quelques-unes pendant la cueillette. Mais, dans mon pays d'origine (Vietnam), on mange une espèce de blatte de rizière dont le goût serait assez proche, paraît que c'est plein de vitamines !!! Ben, c'est bien pour affronter les premiers frimas. Bon, je vais chercher mes bottes pour aller au bois voir si on trouve déjà des pieds bleus, j'adorerais ! Bonne journée Lulu.

    RépondreSupprimer
  7. HA HA HA HA HA ! Bin ma pauv'Lulu....j'ai eu plus de chance : la mienne n'avait pas de punaise !!!!! Bon ap' pour la suivante.....

    RépondreSupprimer
  8. Vitaminées ou pas les punaises c'est beurk ... les petits vers grillés avec la châtaigne, là je ne regarde pas, j'y vais, je mange ...
    Bonne fin de journée !

    RépondreSupprimer
  9. si maintenant tu es obliguée d'avaler des punaises pour nous intérésser,que vas-tu faire demain?
    bonne soirée domi

    ps:pas d'inquiétude je suis sûre qu'ici personne n'a l'intension de te faire avaler des couleuvres

    RépondreSupprimer
  10. Ouf Domi !!
    Colibri j'ai des neveux voyageurs exotiques qui se régalent de bestioles craquantes... Je ne suis pas sure d'avoir envie de cuisiner cette bestiole sauvage là, pourtant la cueillette serait facile et abondante... Si tu essaies...
    Annick, comme toi, les p'tits vers des fruits ne me font pas peur, dans les cerises, dans les prunes, je croque sans trier, le sucre arrondit tout !
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer