lundi 19 octobre 2009

Salade de Crabe.




C'est un plat d'grands et c'est même un plat d' riches, alors normalement on n'en mange pas souvent et c'est pas pour les p'tits.
Mais il arrive que parfois, du biberon au Coca, au lieu de carburer au Mac Do comme tout l'monde, certains se mettent à la salade de crabe, comme ça sans prév'nir.



Un gamin ça mange jamais sa salade de crabe tout seul, en général ses parents la mangent avec lui. Et ses frangins aussi. Au début on invite même la famille et les copains, et au début des amis on en a plein !

Les recettes sont variées.



La première salade qu'on s'tartine, elle est spéciale, dure à avaler, le crabe est cru, il s'accroche.
On s'en arrache les ch'veux, ça met sur les g'noux, c'est gastronomique, le jour, la nuit, on l'apporte au chef cuistot... Le toqué opine du chapeau et renvoie tout l'monde en cuisine, remettez'y d' la sauce, des épices, pis mentez moi tout ça.
Bref, on en mange à tous les menus, c'est la nausée.
On se dit qu'on n'y arrivera jamais, on voudrait pas en faire tout un plat, mais cette salade, c'est elle qui nous aura, pourquoi du crabe, le surimi c'est tell'ment meilleur, ça reste pas entre les dents, on sait comment s'y prendre, ça s'coupe facile sans bavure, une rondelle et terminé on passe au dessert. Aura-t-on du dessert ?
On la vinaigrette ou on la mayonnaise au choix, la salade de crabe... enfin au choix.... c'est façon d'parler, on passe à table sans choisir le menu, on suit la recette à la lettre, pour une fois, on change même pas le temps d'cuisson et on compte les gouttes.
P'tit à p'tit, le crabe est plus digeste, alors on en mange moins souvent. On r'prend du poil de la bête, une fois par mois, tous les deux mois, tous les quatre mois et une fois tous les six mois... et un jour ça fait quatre ans.
On finit par connaître la recette. On pourrait presque faire les malins marmitons.
On n'a même plus besoin de s'y mettre à trente six mains, d'ailleurs y'a nettement moins d'monde à table.
Mais l'problème avec la salade de crabe, c'est la cuisson, on n'est jamais sur de la cuisson, y'a qu'le chef trois toques qui peut dire si la cuisson est bonne, ça gache un peu l'plaisir tout l'temps de la préparation. On voudrait prendre du galon, mais on restera éternel marmiton.


Et qu'est ce qu'on boit avec la salade de crabe ?


Ben ça dépend du dernier mot du Dieu des fourneaux.... si c'est un mot qui commence par "ré"comme une musique et qui finit par "mission" comme un combat, le champagne c'est pas mal !




On peut aussi la faire comme ça :


Salade verte
avocats
pamplemousse en quartiers épluchés bien sur
maïs (optionnel un p'tit peu)
crabe (en boite ou pas comme on veut comme on peut)
Sauce mayonnaise améliorée avec un p'tit peu de porto et du concentré de tomate pour lui faire voir la vie en rose, sel poivre
Bien mélanger
installer dans des p'tites coupelles jolies
Décorer le tout avec deux ou trois crevettes ! 

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

6 commentaires:

  1. Ah cela me fait peur ces bestioles. Bonne journée quand même... bouhhhhhhhhhhhhhh

    RépondreSupprimer
  2. Oh ! Lulu.....espérons que cette vilaine salade va rester en cuisine...définitivement ?
    Ya tant d'autres mets à croquer qui laissent des goûts moins amers....

    RépondreSupprimer
  3. une petite visite chez le toqué...il fait grève et renvoie tout le monde avec une bouteille de champagne
    bises,bises domi

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui alors, Lulu, que le champagne coule à flots...

    Ben ça alors, ta p'tite salade au porto et concentré de tomates, c'est l'un de mes "musts" ! Tout simple (c'est tout à fait pour moi :-))) mais qui fait toujours son petit effet.

    Bonnes journées, Lulu.

    RépondreSupprimer
  5. Si t'en as marre du crabe, je suis certaine qu'il y a des birmans pour trouver une solution...
    Il y a ici une chinchilla qui ne crache pas dessus..

    Pour jasmine (PP)

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour vos p'tits mots doux sur mes p'tits maux.
    Retrouver le droit de partager avec les birmans et le chien a signé en effet une sacrée victoire ! On en d'ailleurs profité pour augmenter l'effectif, histoire de conjurer le sort.
    Le toqué des mômes, est seul pour l'ensemble de la région, on doit sans doute penser dans les hautes sphères où ça ne tourne pas rond, qu'en supprimant le cuistot, on supprime la faim ;-)) Eureka, j'avais pas compris que c'était une avancée de la recherche ! ;-))
    J'ai écrit ce p'tit billet il y a déjà un bon mois,remisé en brouillon, et deux fois depuis, j'ai croisé au hasard d'un chat ou d'un autre, des compagnons de ces salles Z'attentes, où l'on n'a pas encore le droit de conjuguer au passé, et on lutte interminablement pour celui de conjuguer au futur. A 16 ans on est souvent nul en grammaire, dans l'contexte il faut y voir une chance !
    Punaise, avec le crabe, l'essentiel, c'est de ne pas avoir le cafard...
    Tu parles d'une ménagerie !
    *il faudra que je me penche sur le pourquoi de toutes ces expressions à carapace.

    RépondreSupprimer