mercredi 1 juillet 2009

1994 - 2009. Elèves...

Du verbe élever, porter plus haut...
J'élève, tu élèves, nous élevons....
ensemble !


1994/2009....
15 ans de bons et loyaux services dans ce p'tit collège de campagne qui a vu dans l'désordre....



la première sixième , le premier flirt,


le premier malabar, la première heure de colle, le premier oubli,





le premier dessin pendant les cours,


la première bulle, la première fausse signature, la première buissonnière, la première déclinaison, la première même interro de soeur en frère, la première cigarette,




le premier conseil de classe,


le premier bulletin, la première rencontre parents/profs,


le premier pétard , le premier dessin accroché,



la première manif, le premier brevet, le premier tour en scooter,




le premier groupe de rock,
le premier parcours singulier, la première trop grosse tuile, la première leçon de solidarité, le premier redoublement


et le dernier si bel envol vers le lycée !





Ma p'tite gazelle est déjà partie à toutes jambes, redoublante avec son brevet en poche, elle fait avec ses copines lycéennes la foire à la capitale et elle m'a envoyé chercher son exeat toute seule... et c'est moi qui émue ai mis une dernière fois le pied dans c'collège, fait la bise à la CPE... c'est qu'on en a mené des batailles ensemble pour faire grandir MES 6 mômes et SES 6 élèves !

Allez si tu n'sais pas où tu vas... n'oublie pas d'où tu viens...

18 commentaires:

  1. Je pense te comprendre ...

    et de nouvelles aventures dans deux mois ... mais
    c'est encore loin.

    Bonne nuit
    bises
    Annick

    RépondreSupprimer
  2. Une petite crise de nostalgie!!!le remède:une septième tournée....
    OK!OK!les 40 degrès au soleil Parisien(j'ai posé le thermomètre en plein soleil hier)m'ont fusillé
    qq neurones
    bonne journée et bises domi

    RépondreSupprimer
  3. Sympa, la réminiscence ! et sympas, les p'tits dessins !!

    RépondreSupprimer
  4. Qu'elle est belle, cette nostalgie-là ! Et quels beaux parcours, en effet ! Bravo et... à l'année prochaine pour de nouvelles aventures :-))

    RépondreSupprimer
  5. J'adôôôre, je prends le tout, c'est comme si c'était hier (sauf les marmots !). Je recommencerais bien, tiens, les mêmes ân... euh jolis moments ! Et j'encadre la dernière phrase, je devrais même l'épingler sur mon front moi qui ne sais toujours pas où je vais, ça devient trop grave, heureusement que j'aborde seulement la presbytie ! Ca va, j'ai encore une très bonne vue de loin... Bon week-end, Lulu, mange pas trop de cerises (miam !)...

    RépondreSupprimer
  6. bonjour à tous et bienvenue Anne ! Je transmets tes encouragements à mon fiston, je suis bien contente d'avoir retrouvé ces dessins qui s'échelonnent sur quelques années, je les adore !
    Au long de toutes ces années j'ai savouré quelques bêtises (j'en ai oublié quelques unes la première bouteille de téquila tiens, j'm'en souviens de celle-là !) qui me rappelaient les miennes, parfois ils ont été moins malins, à moins que je n'ai été moins naïve que ma p'tite maman ;-).
    C'est une page qui se tourne avec un peu de nostalgie, mais finalement quand on a plein plein de gamins l'enseignement c'est ce qui apparait souvent le plus monotone (malgré les réformes mini-stéri(e)lles..) au regard de leur diversité de caractère de compétences de talent, de discipline ;-).
    Moi ça y est Colibri, je ne vois plus rien de loin non plus et finalement... c'est bien agréable ce monde tout f(l)ou!
    biz !

    RépondreSupprimer
  7. ça me touche tellement tout ça ! mon fiston est né en 1994, justement... Il redouble sa 3ème le pauvre. Ces dessins sont vraiment formidable ! Quel TALENT !!!
    je ressens une formidable énergie à te lire Lulu et beaucoup d'amour (je n'en ai pas le quart de la moitié avec un seul garçon, je me sens quelquefois dépassée !) comment font les femmes ! comment font-elles ? je crois que je n'ai jamais su !!!

    RépondreSupprimer
  8. Carole,
    redoubler la troisième c'est une chance rarement donnée d'éviter une orientation trop précoce, c'est le sens que prend la plupart du temps cette décision, c'est un encouragement il faut lui montrer comme ça. Ce n'est pas très drôle c'est vrai, surtout parce que les copains s'en vont et que tout a un air de déjà vu.Mais ça change le regard des autres, un an de plus qu'eux, les manies des profs qu'on connait, les controles qu'on connait parfois aussi (surtout il faut qu'il garde ses controles on ne sait jamais, chut...) les moyennes vont grimper et la confiance aussi. Nous avons vécu cette année sans forcer, sans bachotage, sans mettre aucune pression de réussite (la réussite maintenant je m'en fiche, mais je ne veux pas les regrets) et en étant très à l'écoute de la lassitude, de l'injustice de redoubler ("on est que deux à redoubler...) et les notes ont grimpé. Il faut le prendre comme une année pour grandir tranquille. Il est urgent de dédramatiser l'école.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  9. Tout à fait d'accord, il vaut mieux redoubler une troisième que se traîner en seconde ... c'est dur effectivement car les amis partent ... mais c'est pour mieux se retrouver... et pour l'orientation c'est un plus... Par contre, je ne pense pas que ce soit plus "facile" par rapport au travail qu'il y a à fournir, c'est peut-être moins stressant à condition de ne pas se dire "je redouble donc normalement, mes notes doivent être à la hauteur". Au moins, au Lycée, la Seconde, quelle qu'elle soit, sera abordée avec plus de sérénité.
    Nous avons, nous aussi, privilégié leur épanouissement personnel et le travail et/ou inversement, en tout cas, en essayant que ce soit
    équilibré... avec quelques remises sur les rails de temps en temps car l' "épanouissement personnel" a tendance parfois à prendre plus d'importance .............

    Annick

    RépondreSupprimer
  10. Puisque qu'on est dans le "blabla école", je me
    faisais juste cette réflexion à savoir, vaut-il mieux redoubler? ou avoir deux ans d'avance ?
    N'entend-on pas les mêmes réflexions négatives
    dans les deux cas? sur la "normalité"?... de quoi
    mettre de jeunes parents dans l'anxiété par rapport à un choix de collège par exemple pour dans un an... dans l'intérêt du petit pour surtout ne pas
    oublier "son épanouissement personnel" ...
    Annick

    RépondreSupprimer
  11. C'est en effet un comble Annick d'avoir à angoisser pour un enfant qui a des facilités d'apprentissage. Mais ce monde est ainsi fait; il n'a pas assez de vraies batailles à mener pour se faire un drame de ce qui va bien. Aux jeunes parents de ne pas tomber dans ce piège. La précocité est toujours flatteuse, parfois porteuse de promesses, mais pas toujours, c'est surtout cet élément là qu'il faut évaluer pour ne pas avoir de regret à l'adolescence.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  12. Bravo maman pour ce petit message nostalgique bien illustré ! Les dessins de Félix représentent exactement ce qu'on a vécu tous les 6 dans ce petit collège (j'ai même reconnu les signes qu'il a dessiné sur le dos des sièges sur le dessin de la classe, qui étaient vraiment sur les sièges d'une salle de cours quand moi j'y étais...!)que de bons moments passés(c'est moi sur la dernière photo quand j'ai eu ma première guitare électrique !!!)et mes contrôles de Mr guitonneau que je passais à Jo qui avait les mêmes! Je dis merci à Félix et à toi de nous avoir remis de bons souvenirs en tête !
    Bisous

    Camille

    RépondreSupprimer
  13. j'adore !
    félix you' re the best ( ça on le savait ) mais en plus depuis tout petit ! (ça je le savait pas :))

    merci à madame la sorcière pour ses potions magiques qui nous font si bien revivre le passé !

    pierre

    RépondreSupprimer
  14. Merci Pierre et Camille !
    Si je fouille dans les archives, je dois pouvoir pouvoir encore sortir des dessins de Félix époustouflants quand il est encore plus p'tit que ça ! Après tout il a édité sa première illustration de conte à l'âge de 6 ans... aux Editions "Lulu s'amuse" ;-) Je mettrai ça en ligne un de ces jours !
    Bises !

    RépondreSupprimer
  15. Et moi si je fouille bien je devrais même pouvoir resortir la grande, la fameuse, bouteille de tequila
    alalalala ;-)

    Il y a 15 ans, je mettais le premier pied dans ce collège, aujourd'hui un petit pas pour Jo, un grand pas pour la Godardière !

    Tendrement,
    La Grande.

    RépondreSupprimer
  16. Bouteille historique initiatique en effet... Pendant que Lulu Sorcière pensait la troupe d'ados timidement et clandestinement initiée à la bière, elle s'avérait biturée à la Tequila ;-)
    Quels bons moments ces camps d'ados !
    Bises ma grande de 26 ans !

    RépondreSupprimer
  17. Superbe, tendre et émouvante rétrospective illustrée de dessins très représentatifs de ces périodes. Quelle belle famille tu as et fiers de leur maman si j'en crois leurs commentaires. Moi aussi j'ai abordé la presbytie il y a un petit moment mais j'adore toujours autant regarder en arrière, je suis une grande nostalgique qui ne s'ignore pas !

    RépondreSupprimer