samedi 6 juin 2009

Le JDD du 7 Juin 2009.

Une fois n'est pas coutume, cette année faute de débarquement des combattants for the Mum'Day, j'ai décrété unilatéralement boycott et tir de missiles sur l'évènement !






Le temps passe... L'année suivante c'est le débarquement, tintin pour la fête des mères, j'ai pas trouvé d'affiche !



Méfiez-vous les traditions ont la vie dure ;-), on risque encore ça...







nouillstalgie....














Anniversaire 1 : elle sera mère de famille nombreuse.



Anniversaire 2 : Elle aussi !



Anniversaire 3 : Quand à elle, son coeur restera à jamais à ... son papa...



Grâce à vos commentaires on a Un p'tit plus pour le tout !


Quand elle était encore plus jeune et mais déja très belle, Colibri jouait les paparazzi....

Et chassait le Castor....
du coté du Dôme, à Montparnasse, bistrot....


des vieux amants.


-------

Comme Domi, c'est Simone qui m'a chuchoté que

les mamans ne sont pas éternelles....


Ce n'est pas la peine de le dire trop tôt aux enfants,
mais à mettre dans les mains des adoleschiants.

32 commentaires:

  1. La numéro 2 ne serait-ce point LIO ?
    Et la numéro 3 Charlotte Gainsbourg ?

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Canotte !Non,non, la 2 est bien plus grande que Lio et la trois bien plus p'tite et bien plus ronde que Charlotte, mais carrément plus célèbre ! Allez j'suis sure que tu vas trouver, regarde les bien. Bises !

    RépondreSupprimer
  3. T'as raison, Lulu, on ne peut pas mépriser l'Histoire à ce point... La première n'aurait-elle pas un prénom d'impératrice et n'aurait-elle pas abrité sa marmaille dans un beau château en Dordogne ? Ah, j'oubliais, le collier de nouilles !!! Bon, chez nous on ne fêtait pas trop la fête de demain, à cause de son histoire... Mais comme tout le monde oublie l'Histoire, je ne sais pas si je dois te la souhaiter pour demain... Mais demain est un autre jour, hein ? Bisous.
    PS : la deuxième me fait penser à Angelina !

    RépondreSupprimer
  4. J'aoubliais, la troisième est mimi, hein ?

    RépondreSupprimer
  5. C'est bon pour les deux premières (je crois) , la première aimait les bananes et la seconde est toujours aussi "Joli" ... la troisième ? elle a l'air toute mimi effectivement ... ??? !!!
    Annick

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Ah au fait, j'ai oublié la fête des mères... Evidemment, on se passerait bien des colliers de nouilles et autres cendriers confectionnés à partir d'une boite de camembert... Mais ces bricolages m'ont tout de même permis de recevoir en cadeau le moulage des menottes de bambins de 4 ans, qui sont maintenant de jeunes adultes, et rien que pour ça, j'aime bien la fête des mères !

    RépondreSupprimer
  8. Bon, j' recommence

    Je suis d'accord avec vous pour Miss "J'ai deux amours", et la Jolie mademoiselle(elle illustre bien ce que disait Lulu la semaine dernière, elle garde quasiment le même sourire, la même allure générale).
    Pourquoi Mimi, les filles ? c'est un diminutif de Norma Jeane ??? Son coeur hélas n'a pas "appartenu" à grand monde, même pas à son papa... Ce n'est pas semble-t-il ce qui intéressait le plus, en elle, pour son malheur.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour ! Il y a longtemps que je ne suis pas venue faire un petit tour par chez vous. D'accord pour le boycott... J'adore votre imagerie très évocatrice. Je suis pas très douée pour le petit jeu des anniversaires, mais c'est sympa ! j'avais trouvé la numéro trois à cause du titre de la chanson surtout ! @+

    RépondreSupprimer
  10. Coucou toutes ! Bon alors Colibri, Annick et Odile vous avez bien trouvé les deux premières. La troisième ce n'est pas Mimi Mathy, elle n'est pas petite à ce point, avec son mètre 62 je crois elle est devenue une légende, et Odile et Carole n'ont pas pris 7 ans de réflexion pour trouver la solution !
    Joséphine Baker, Angelina Jolie, et la Marilyn, une belle brochette d'anniversaires pour cette semaine !
    Carole merci pour votre p'tit tour, je suis un peu overbookée avec mon arche de Noé et ma future bachelière à coatcher, mais j'aime bien le nouveau look de votre blog, je ne trouve pas toujours quelque chose de bien élaboré à répondre mais j'aime y trouver le fil de vos pensées rejoindre les miennes...
    Non, non, non, on me dit pas bonne fête cette année je suis en grève totale (ça fait marrer mes filles quand j'fais la vieille anar féministe), je suis aussi en grève de la faim, du coup on s'est fait un p'tit restau ! En plus cette année on voulait me la coller... la médaille de la famille m'enfin, j'aurais eu l'air fine ;-). Il ne faut jamais rater une occasion de refuser une médaille, ouf ça m'étonnerait que j'en trouve une autre !
    C'est pas parce qu'on a 6 mômes et trop d'chats qu'on renie ses années Castor !
    J'ai bien eu un collier de nouilles qui m'a coloré l'encolure et il est vrai Odile que parmi les trésors, j'ai une minuscule empreinte de petit peton de 3 mois de Camille que j'avais jetée à la crèche avec un mois d'avance quand je me prenais pour Rachida Dati ;-)
    Et voilà où ça mène ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Ma fête des mères :

    Plus de grandes tablées, ni de maison sans dessus dessous, que j'aimais tant, à la fête des mères, avec enfants, petits-enfants et ma mère ... depuis au moins 2 ou 3 ans, plus peut-être, je ne sais pas, je ne compte pas...
    MAIS des moments comme hier soir au coucher de mes petits-enfants (parents sortis : youpi) où ils m'ont "raconté" les yeux brillants, le cadeau qu'ils avaient préparé à l'école pour leur maman, où l'aîné de 8 ans m'a fait une prise de judo "pour me montrer" et où le petit de 4 ans m'a demandé si je voulais bien qu'il "me récite la poésie qu'il avait apprise pour sa maman de son coeur" ... et, en bonus, ce petit que j'endormais en lui chantant des chansons de chats (trois au total) m'a chanté, à son tour, trois chansons de son répertoire... supers cadeaux pour une mamie/maman... bon, il ne faut pas me croire dupe non plus, leurs papa/maman partis, ils "tiraient sur la ficelle" pour traîner un maximum avant d'aller au lit !!!
    Annick

    RépondreSupprimer
  12. J'ai lu tous les commentaires et je suis contente d'arriver la dernière ou dans le peloton de queue car je n'aurais pas trouvé.. pas people pour un sou ! Quant à la fête des mères, c'est Pétain qui l'a inventée, ça fait réfléchir mais bon, oublions tout cela et souvenons-nous de ces colliers de nouilles, boîtes à camembert etc ! Ah si, mon fils a eu un instit génial qui leur avait fait confectionné un truc à pendre en bois avec motif pyrogravé (j'ai bien aimé cet apprentissage-là pour l'enfant) dessin et citation zen !
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  13. On ne pourra pas dire que ce sont les mômes (ou même les chats !) qui m'auront fait renier les années Castor, mais plutôt ses propres correspondances avec un certain Jean-Sol (j'adore Boris !)... parues post-mortem, je ne sais plus en quelle année... Ils m'avaient tellement fait rêver de cette "tendre et joyeuse camaraderie" entre homme et femme, sans bassesse aucune, genre crise de larmes, jalousie, vengeance mesquine, quand, là où je m'attendais à découvrir écrits grandioses, j'ai découvert même pire, style menaces, etc. ! Dur, dur ! Bah, pourquoi ils auraient été différents des autres, hein ? En fait, je n'ai rien renié du tout, c'était déjà trop tard, je m'en étais trop imprégnée ado... ! J'avoue que de temps en temps, je caresse encore le dos de certains livres dans ma biblio..., que j'en relis même... Les hommes passent, leurs idées demeurent, et ma vie ne sera pas assez longue pour toujours remettre en question tout ce qui a fait de moi ce que je suis, ce qui m'a construite. C'est exactement comme en architecture, il faut une certaine continuité entre le passé et le présent, un lien... On n'aime ou on n'aime pas, on peut aussi ne plus aimer, mais le reniement de ce qu'on a été ou aimé, non !
    Castor pipole aussi ? Bah, après tout... ils sont tous people ! C'est la faute du papier et du révélateur ! Belle invention, quand même !...

    RépondreSupprimer
  14. ... et j'ai oublié de dire que la première chose que j'ai faite en arrivant à Paris avec mes 18 ans révolus, c'était aller squatter au Dôme dans l'espoir de les voir... et je les ai vus, bien vieillissants tout de même, dans leur âge avancé... Ah, mes années fofolles post-soixante huitardes, ça non plus, je ne renie pas !

    RépondreSupprimer
  15. Colibri, je sors les mains de mes p'luches de patates pour purée maison, pour te dire que voilà une belle envolée que je partage. J'ai pris grand soin lorsqu'elles ont été publiées de ne rien lire de la correspondance du castor afin de ne pas bousculer ma mémoire de jeune fille dérangée ;-)

    RépondreSupprimer
  16. si ma mémoire est bonne "le castor" c'est ainsi que JEAN PAUL SARTRE surnomé SIMONE de BEAUVOIR
    son plus beau livre pour moi est" une mort si douce"
    a ne pas offir pour la fête des mères'oups c'est vrais que ce n'est plus politiquement correct de la souhaiter
    bises domi

    RépondreSupprimer
  17. Je vois que nous avons été quelques unes "nourries" au Castor ;-). Bien d'accord avec toi Domi, Simone, j'ai tout lu et j'ai terminé par le meilleur : "Une mort si douce".
    Annick, boycotter c'est ma manière de lutter contre le blues des grandes tablées ! Et puis je maintiens que les p'tits rappels historiques sont toujours salutaires : l'Histoire, histoire de ne pas s'raconter d'histoires.
    Bon Moun, Ok people pour Angélina, mais Joséphine et Marilyn c'est patrimoine culturel non ?

    RépondreSupprimer
  18. Merci, Lulu, pour ces photos ! Ah,le Dôme, combien de rencontres merveilleuses, bien qu'éphémères (mais c'était dans l'air du temps, et du lieu, sans doute..). J'en garde vraiment des souvenirs émus, je crois que c'était l'époque de ma jeunesse la plus chargée en sensations et émotions... Bises.

    RépondreSupprimer
  19. Ah, encore un tout petit mot, à l'attention de Domi : pas Jean-Paul Sartre, mais Jean-Sol Partre !!! Bon, faîtes pas attention, j'ai tellement adoré "L'écume des jours", que je ne cesse de relire comme un poème...

    RépondreSupprimer
  20. Eh bien dites donc, on s'absente deux jours et on a un bouquin de philo à lire ;-))

    Moi non plus je n'ai pas lu cette fameuse correspondance, à sa parution. Ce que j'en ai entendu, les extraits parus dans la presse, c'était déjà trop. Je suis du genre à avoir l'admiration pointilleuse, et j'ai frôlé les illusions perdues...
    D'ailleurs à la réécouter (INA), je ne la trouve pas si féministe que ça. D'un point de vue théorique, oui, intellectuel, certainement. Mais je rejoins l'analyse qu'en fait Gisèle Halimi (et dans une certaine mesure sa déception) dans "Ne vous résignez jamais".

    D'accord avec Lulu : Marylin et Joséphine, c'est pas du people, c'est du patrimoine...

    RépondreSupprimer
  21. BORIS VIAN ,mais 16 ans loint très loint...
    "ET ON TUERA TOUS LES AFFREUX" le titre me plaisait énormément,il me semble qu'il y avait un passage très holé holé
    SOUVENIRS SOUVENIRS

    DOMI

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  23. C'est sûr que Boris au premier degré, c'est forcément aux laids au lait, car a-t-on jamais vu sortir une anguille d'un évier ou une souris qui supplie un chat de l'aider à se suicider dans sa gueule... Bah, j'ai toujours pensé que la poésie était un genre difficile ! Ca non plus, je ne renie pas, mes années Huchette et St-Germain, et le toutim ! Ah, Sidney ou Nina, c'était bien aussi, de les voir en chair et en os !

    RépondreSupprimer
  24. Du calme Colibri:pas très sympat ta réplique
    bonne journée
    domi

    RépondreSupprimer
  25. Domi, je ne me souviens plus très bien de "Et on tuera tous les affreux". Mais il me semble que le ton était très différent de "L'écume des jours" (Colibri, je vais le poser sur ma table de nuit celui là). Un polar bien cru et saignant et plein d'humour, avec des mecs bien machos qui s'font des super nanas et qui finissent dégoutés des canons de la beauté par s'en chercher une bien moche (ça faisait Pulp Fiction comme genre je me trompe ?). Du Boris que j'avais adoré, mais ce mec là, je prends tout, même la moulinette à faire la vinaigrette !
    Allez, on n'est pas là pour se faire engueuler ! Mêmes lectures, pas loin la même jeunesse, on va pas m'faire la Java des bombes atomiques ? J'vous sers un p'tit café, un p'tit thé, une tisane, un blanc moelleux, une tite coupe, avé du broyé ?
    Bises !

    RépondreSupprimer
  26. LULU,tu me donnes très envie de relire ...
    TU as bien sentie que le temps tournait a l'orage !!!
    grâce a toi et a ton petit blanc moelleux j'arrête de ronchonner dans mon coin
    bises pour toi et Colibri
    domi

    RépondreSupprimer
  27. Taranto, j'adhore

    on m'a trainée pour voir KILL BILL II,du coup j'ai acheté la I ETII POUR LE PASSER EN BOUCLE

    bon je suis en retard pour le boulot et en plus plus de temps pour le parcmètre
    domi

    RépondreSupprimer
  28. Ben alors, Domi, on vient pas chez Lulu sans une tonne d'humour ?!!! Bah alors dorénavant, désormais et pour l'avenir, je vais me contenter de me moquer de moi-même personnellement et pour part seulement, ce que je fais d'ailleurs déjà très beaucoup... Pardon, si j'ai heurté sa susceptibilité, mais des choses horribles, bien laides, chez Boris, il y en avait tellement en filigrane dans ses écrits très... subversifs. Vous souvenez-vous de cette foire aux vieux, ou de "la psychanalyse" à sa manière... De toute façon, dans le post précédent, j'ai dit à Lulu que vous êtes débarrassée de moi pour une semaine ! Bise à toutes, et sans rancune, hein, Domi ?

    RépondreSupprimer
  29. ... oublié un mot, lire "pour MA part seulement"...

    RépondreSupprimer
  30. ... une ultime remarque, comme je dirais dans mes rewriting ! Tout ça, c'est la faute à Lulu, fallait pas parler du Castor !!! Voyez où ça mène, hein, à se taper dessus sur un blog !!! Elle doit vient rigoler outre-tombe, la maman à Jean-Sol ! Bon, maintenant c'est Lulu qui va me tomber dessus car j'ai dit que c'était sa faute. Allez, on trinque au blanc et... je veux bien un petit morceau de broyé (t'en as encore !) pour la route ! Cette fois-ci je m'ensauve pour de vrai sinon je vais me faire tuer par mon patron. A+

    RépondreSupprimer
  31. Je ne me souviens plus du tout de la foire aux vieux, tu me diras ?

    RépondreSupprimer
  32. Colibri et Domi, je pense en effet que la vieille doit bien s'marrer là où elle est. ça me donne envie de dépoussiérer mon "deuxième sexe" de jeune fille en fleur,pour aller voir tout ce qu' j'ai trahi des p'tites phrases que j'avais soulignées ;-)))
    C'est sur qu'avec mon balai, on me colle toujours la responsabilité des scènes de ménage ! Je la prends volontiers et de bon coeur ! C'est la santé des vieux couples ! Allez à la vôtre les filles !! Aujourd'hui en vrai ce sera tartes aux pommes et crème renversée, d'ailleurs j'y vais !
    Courage pour le boulot !

    RépondreSupprimer