mercredi 1 avril 2009

ça sent l'moisi

Le 3 Septembre 1928, le Docteur Alexander Fleming revient de vacances.

Comme tous les docteurs qui se respectent il se précipite dans son laboratoire à Londres. Horreur, les boites de Petri où il fait pousser des staphylocoques (abominables bactéries ) sont envahies d'une sorte de mousse cotonneuse verdâtre, entre le roquefort et le camenbert. C'est le champignon penicillium notatum,du chercheur d'à coté, qui a contaminé ses boites à lui.

Fleming râle, va pour jeter les boites mais s'aperçoit qu'autour des colonies de champignons, il n'y a plus du tout de staphylocoque. Il se dit que le champignon sécrète une substance particulière qu'il appelle "pénicilline".

Peinard, l'année suivante, il publie sa découverte, mais ne s'en sert que pour isoler la bactérie B.Influenzae qui seule résiste à sa pénicilline.

On laisse passer 8 ans quand même !!!! Et on arrive en 1936, Howard Walter Florey prof à Oxford embauche Ernest Chain qui a fui le nazisme. C'est Chain, 30 ans, qui voit l'intérêt de la pénicilline pour la santé humaine !!


D'ailleurs on voit bien sur la photo que Fleming fait un peu la tête....


Le 25 Mai 1940, Floray guérit plusieurs souris qu'il a infectées avec des doses mortelles de streptocoques (bactérie hyper )

A 3H45 du matin, il note sur son cahier de laboratoire :

"It looks like a miracle !!!!!"

Résultats publiés dans le lancet le 24 Aout 1940, en pleine guerre, tout le monde s'en fout... L'Angleterre se prend des bombes allemandes sur la tête... Oui mais quand même, ils guérissent le premier humain, un ado de 15ans avec une suppuration du col du fémur.

Florey embarque pour les Etats Unis avec sa découverte, il a du mal à produire les quantités suffisantes de Penicilline et contacte une usine chimique.

Là-bas à la cantoche, va savoir pourquoi un jour ils tombent sur un melon pourri... Ils jettent le melon et gardent le pourri : c'est du Penicillium chrysogenum qui va produire 100 fois plus de pénicilline que le notatum !!!

Allez hop !! Phase de production par Merck , Pfizer et Squibb et on se met à guérir les malades dare dare.

On est en 1943, et on teste +++ sur les soldats !! Les résultats sont miraculeux !!

Aussi, à la fin de la guerre, quelque 650 milliards d’unités de pénicilline étaient produites chaque mois permettant de traiter des centaines de milliers de malades (il faut en moyenne 2,5 millions d’unités pour un malade).

On estime que cette découverte a prolongé d'une dizaine d'années la vie des hommes !!!

Alexander Fleming a été anobli, et en 1945, a reçu le Prix Nobel de physiologie-médecine avec Chain et Florey.



Le pénicillium chrysogenum et notatum sont les champignons qui fabriquent la pénicilline. En voilà un dans une boite de Petri



Grace à vos commentaires on aura peut-être....Un p'tit plus pour le tout

3 commentaires:

  1. J'aime beaucoup le : "it looks like a miracle" et le "tout l'monde s'en fout". Einstein a dit : "Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito."

    RépondreSupprimer
  2. Sinon...euh...après les puces...le moisi...en c'moment tu fais pas trop dans l'glamour ;-)))

    RépondreSupprimer
  3. J'y gagne étonnamment en audience, sans pour autant chasser les mouches du coche. Pour qui collectionne, les nez crochus, les chapeaux pointus et les grosses verrues... Jamais de glamour dans la houle sentimentale.

    RépondreSupprimer