jeudi 2 juin 2011

La pousse d'épine ou Trousse-Pinette. Actualisation 2011.


On l'appelle le vin d'épine ou pousse d'épine dans le Poitou et trousse pinette en Vendée. Chacun a sa recette secrètement transmise, d'ancien en jeunot. C'est un p'tit apéro d'ici sympa, à boire sans façon dans un p'tit verre Duralex, sur un coin de table de cuisine.


C'est bientôt le moment de le faire. Au printemps, quand les jeunes pousses de prunelle sauvage pointent leur nez, "les épines", sont en fleurs. Je suis allée vérifier dans les bois de Prinçay, ici la floraison commence à peine. Il faut revenir se promener souvent pour guetter l'arrivée des jeunes poussses de feuilles. Ce sont elles qu'il faudra récolter. Couper ces p'tites tiges vertes toutes tendres sur 10 cm pour parfumer cet apéro loco-régional au gout d'amandes.


Très simple à faire. Mélanger 1l d'eau de vie, 4l de vin rouge ou rosé, 400g d'épines, 800g de sucre. Laisser macérer quelques jours. On a le droit de goûter au bout de 48H si ça a pris un p'tit gout d'amandes c'est bon on peut filtrer le mélange et le mettre en bouteilles. C'est à consommer avec modération illico mais pas forcément presto. Cet apéritif se garde facilement quelques mois.
Certains font chauffer un litre de vin avec le sucre, versent le mélange sur les pousses et ajoutent le reste du vin et de l'eau de vie. C'est un peu plus compliqué, ça sent bon, c'est pas meilleur, mais ça fait un peu plus sorcière comme recette.




Cette petite recette du Poitou et de la Charente est au podium des publications les plus lues du blog !
Je me permets par conséquent de l'actualiser !
Ici on boit aussi volontiers la Bernache et on en fait du Vermouth.
A consommer à l'apéro avec modération, bien sur.

Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

16 commentaires:

  1. Je ne savais pas qu'il existait un apéritif à base de jeunes pousses de prunelle. En Haute-Loire, on faisait une gelée avec les prunelles, mais il fallait qu'elles aient gelé, pour les utiliser

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais fait de confitures de prunelles, j'ai déjà essayé de mélanger des baies de sureau à d'autres fruits rouges et c'est toujours assez réussi. Sais-tu pourquoi il est indispensable qu'elles aient gelé, alors que ces maudites gelées de fin d'hiver et de début de printemps sont le blues de la jardinière au fond des bois !

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que le gel enlève le goût âpre des prunelles (le fruit)les premières gelées arrivent début décembre en Haute-Loire. Cette gelée accompagne très bien les gibiers. Elle est riche en vitamine C.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Lulu pour ton passage chez moi et tes mots si gentils, ça m'a fait plaisir.
    Mon mari fait régulièrement de la trousse-pinette (ou troussepinette, les deux écritures existent) et les invités adorent ; chaque région a finalement son petit apéritif local fait maison et c'est sympa.
    Je te souhaite une belle journée avec un soleil qui a l'air de s'installer et fait chaud au moral.

    RépondreSupprimer
  5. C'est un plaisir Marie-France, Vendée Poitou ont beaucoup en partage, la pousse d'épines en est. J'ai retenu chez toi une petite recette de mogettes aux coques qui doit être bien goûtue ! J'ai l'habitude d'assaisonner les mogettes à l'huile de noix maison, un régal ! Belle journée à toi. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  6. deux choses difficile dans cette recette
    1/allez chercher les pousses au bon moment
    2/ attendre que l'apéritif se bonifie

    RépondreSupprimer
  7. Merci lulu pour la recette, mais il va falloir attendre l'année prochaine pour les jeunes pousses bien vertes ! Entre-temps, je pourrais toujours faire la confiture "prunelle-mûre ou sureau", s'il pleut un peu, parce que, pour l'instant, c'est pas joli joli le bois d'â côté ! sinon, je fais aussi de la liqueur de prunelles, l'avantage, en Bretagne, c'est qu'on n'a pas besoin que la gelée passe pour qu'elles soient consommables. Dis-moi,c'est quoi, déjà, la bernache, à base de noix, non ?
    COLIBRI

    RépondreSupprimer
  8. je me permets de donner cette recette d'apéritif Résultat comme du Guignolet Krisch !!!!! 1 litre de vin rouge,40 feuilles de lauriers palmes (celles qui font des haies à feuilles brillantes,comme vernis)40 morceaux de sucre aprés avoir nettoyé les feuilles on les met a "macérer" dans le vin sucré,en mettant un couvercle lesté dessus,pour qu'elles trempent bien
    dans le liquide....Au bout de 2 Jours 1/2,on filtre,on ajoute 1 verre Duralex de Kirch et A VOTRE SANTE.....(à boire avec modération !!!! bien sûr.....)

    RépondreSupprimer
  9. Cest la premiere annee que je fait de la pousse d epine le melange a maintenant 8 jours il sent tres bon avec le petit gout de noyeaux d amande . COMBIEN de temps il faut que le tout mascere encore merci?

    RépondreSupprimer
  10. il faut 21 jours exactement, en remuant bien tous les 2 jours et en appuyant bien sur les pousses pour qu'elles soient bien immergées. puis filtré et mettre en bouteille.
    En Berry dans le cher voilà la recette:*- 800gr de pousses coupées en morceaux de 10 cm (plus facile à remuer)
    *- 800gr de sucre en poudre;*- 5 litres de bon vin rouge ou vin blancs;*- 1 l d'eau de vie à 55° minimum (si non en bouteille le vin fermente donc on ne peut pas le conserver).
    le plus difficile est de trouver une bonne eau de vie maison car les bouilleurs de crue sont rare.

    RépondreSupprimer
  11. bonjour ,j'ai fais votre recette je viens de la mettre en bouteille mais les bouchons sautent à cause de la fermentation,que faire ,je suis désespérée.pouvez vous m'aider .claudette

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Epinette, je n'ai pas de réponse à votre problème ;-( Je vais si je trouve le pourquoi et le comment éviter ce désagrément ! Merci de votre passage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rajouter de l'alcool pour arrêter la fermentation

      Supprimer
  13. trop tard .......si ca fermente c'est que le degré d'alcool est trop faible , et le sucre rajouté " réveille " les levures qui crée la fermentation , il y a deux solution pour éviter la fermentation , de une un degré d'alcool suffisant au moins 19 ou 20 ° car l'alcool tue les levures , ou de deux , vous faites comme les " pros " vous ajoutez des sulfites nocives pour la santé dans votre mélange mais qui tue également les levures , c'est pour cela que vous trouver de la trouspinette à 14 ou 16 ° en grande surface , en ce qui me concerne pour 6 bte de vin soit 4.5 L je rajoute 2 L d'alcool de fruit à 40 ° , avec ça vous êtes sur que y aura pas de fermentation et votre mélange fera entre 20 et 25 ° suivant le vin utilisé , et je met 90 gramme de sucre par bouteille pas plus sinon c'est du sirop écouerant au bout de 2 verres et sa colle partout , et si vous allez faire une prise de sang après en avoir bu pendant 6 mois votre taux de glycémie .... une horreur !!!

    RépondreSupprimer
  14. je rajoute que si vous avez un doute sur votre quantité d'alcool et donc la fermentation éventuelle , mettez votre épinette au frigo en permanance , le froid bloque la fermentation !

    RépondreSupprimer
  15. cela doit mariner ^lus longtemps environ 1 mois minimum
    c'est meilleur et cela ne fermente pas

    RépondreSupprimer