mardi 3 février 2009

Radiothérapie - Suite et Fin.

La guerre se termine.




On sait que les rayons X soignent mais sont aussi dangereux, on sait qu’ils provoquent des brulures ou radiodermites . Dès 1920, chercheurs et médecins commencent à se protéger et des tabliers de plomb sont mis au point ainsi que des gants pour éviter les brulures. La formation de spécialistes s’impose, les premières règles sont établies.




En 1920, Marie Curie sera reçue comme une reine aux Etats Unis, elle s'est fait une copine d'une journaliste de magazine féminin, celle-ci mobilisera les femmes américaines pour offrir à Marie Curie UN gramme de Radium. La voilà avec Miss Méloney la faumeuse journaliste et ses deux filles Irène et Eve (Eve dont on disait qu'elle avait des yeux couleur radium )




La Fondation Curie est créée. Les progrès de la radiothérapie vont continuer à l'institut Curie et ailleurs, bien sur, avec la fille de Marie Curie : Irène Jolliot Curie prix nobel de physique elle aussi avec son mari pour sa découverte de la radioactivité artificielle





En 1934, Marie Curie meurt d'une myelodysplasie. En en 1936 on élèvera un monument à la mémoire des 'martyrs des Rayons X' : 350 noms de médecins et scientifiques morts de la manipulation incontrôlée de la radiothérapie (dont 65 français).

Allez on avance !!

En 1932, Jean Bernard est tout jeune il a 25 ans. Il est en train de bouleverser l’hématologie avec celui qui va en faire une spécialité médicale, le Professeur Chevallier. Ensemble ils publient les premiers cas guéris de maladie de Hodgkin. En radiothérapie c’est la maladie de Hodgkin qui donnera les premières guérisons, en chimio c'est pareil !!!

Il faudra attendre 1960 et l’association des deux armes que sont la radiothérapie et la chimiothérapie (Je vous raconterai la chimiothérapie) pour multiplier par plus de trois les statistiques de guérison de cette maladie.

En 1973, on invente le scanner et c'est lui qui permet une radiothérapie conformationnelle, intégrant des caches précis et permettant de délimiter au mieux les doses à utiiliser et les zones à irradier.




Appareils à accélérateur de particules, repérages, scanner,IRM, PetScan, dosimétrie, affinage des doses et des zones à traiter on arrive à aujourd’hui et on salue bien bas tous ces pionniers, frères d’armes de ce combat!



Aujourd'hui, un cancéreux guéri sur deux doit sa guérison, en tout ou en partie, aux effets bénéfiques des rayons X.

Merci la p'tite Curie ;-)

3 commentaires:

  1. Mille mercis Lulu pour ce cours passionnant et si bien présenté !

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment intéressant toute ce progrès en médecine et en Physique...On peut vraiment leurs dire MERCI tous les jours.

    Camille

    RépondreSupprimer
  3. Merci Camille et Odile, oui on leur dit merci tout particulièrement ce soir... parce qu'aujourd'hui c'est demain et tout va bien ;-).......
    Si vous aimez bien, je vous en raconterai d'autres des p'tites histoires de la science.

    RépondreSupprimer