jeudi 22 janvier 2009

Recensement.



22 V'là l'recensement !

Tous les 5 ans maintenant nous remplissons nos p'tits formulaires pour l'Insee afin de connaître la population du sol français et ses p'tites habitudes.
On nous demande bien des choses sur notre habitation ! Sa surface, si on a une douche, si on a une salle de bains pour la mettre dedans ou si elle est ailleurs.
On ne nous demande rien sur l'assainissement, c'est bien dommage... mais on veut savoir si on a un garage.

Ensuite chacun doit raconter sa vie.... S'il est français ou s'il l'est devenu et comment. S'il vit en couple, s'il est marié, divorcé. On est prié d'étaler ses diplômes, puis sa situation d'emploi avec toutes les précisions nécessaires, on a dit précision, on nous explique qu'on ne dit pas employée mais caissière, chef de service clientèle et non cadre.

Tout ça est anonyme bien sur.... mais il faut s'identifier ;-).

L'agent recenseur est assermenté, néanmoins si ça vous chatouille il est possible de poster les réponses directement à l'Insee avec une enveloppe spéciale.... qu'il faut demander spécialement.

Participer au recensement est un acte civique et une obligation.

Que fait l'Insee de ces feuilles nominatives ? Sont-elles stockées, archivées ? Y aura-t-on accès dans 100 ans quand mes arrière p'tits enfants reprendront l'arbre de la Godardière ?

Si c'est le cas, ils en sauront des choses !



Les Archives de la Vienne ont mis en ligne les recensements de 1836 à 1901.

C'est une mine d'or pour les généalogistes.

On y retrouve par maison, les habitants, leur métier, leurs enfants. Pas grand chose sur le logement hélas et pas facile de retrouver la maison concernée puisqu'à l'époque, pas de rue et de numéro dans quantité de p'tits villages, juste les lieux dits.

Je vais creuser les données sur Prinçay, en espérant réussir à remonter la liste des familles ayant vécu comme moi en face de l'église.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire