mercredi 28 janvier 2009

La radiothérapie - Episode 2



Roentgen et Madame s'amusent comme des p'tit fous avec leurs p'tites radios !



Avec un peu d'huile de coude, on commence à mettre au point des appareils modernes !


On est en Janvier 1896, Henri Poincaré présente la découverte de Roentgen à l’Académie des Sciences à Paris.

Henri Becquerel assiste à la séance et se met à bosser sur le sujet, il travaille déjà sur les sels d’uranium, particulièrement luminescents.

Allez hop, il pose des sels d’uranium sur une plaque photographique, le tout sur le bord d’une fenêtre (il pense que la lumière est nécessaire à la production de Rayons X) et il rapporte sa découverte tout content : les sels d’uranium aussi produisent des rayons X . Voilà Becquerel :


Becquerel me laisse plein de souvenirs de mauvaises notes, voir de grosses bulles ;-(( bref...


Il remet ça pour vérifier (à l’époque on vérifiait avant de publier ) , mais temps couvert en Février 1896 sur le muséum d’histoire naturelle, il range tout son bazar dans un tiroir et part s’occuper de ses mômes pour le WE ( à l’époque pas d’internet le WE on ne ramène pas ses dossiers à la maison).
Et le lundi les plaques sont impressionnées sans l’aide de la lumière, première découverte fondamentale. Voilà la fameuse plaque photographique avec les annotations de Becquerel

Dans son labo, Becquerel travaille avec une p’tite polonaise .....

A suivre......

3 commentaires:

  1. C'est la p'tite Marie ? ;-)
    Des grosses bulles dans le parcours de Lulu, j'peux pas le croire ! En tout cas 20/20 pour cette leçon...

    RépondreSupprimer